Portait

Le fondateur de l’école autrichienne

Carl Menger est souvent associé à Stanley Jevons et Léon Walras comme l’un des piliers de la « révolution marginaliste » qui a fait rupture avec le classicisme anglais de Ricardo et Mill. Il est vrai qu’il cherche, comme ses contemporains, à rendre compte de la rationalité des choix individuels. Mais tandis que Jevons et Walras pensent la découvrir dans le calcul objectif de l’utilité marginale, Menger met au contraire l’accent sur la pure subjectivité des choix, de sorte qu’il nie purement et simplement toute référence à l’homo oeconomicus. « Chaque homme est unique et irremplaçable », pourrait-on dire, et c’est à partir de l’expérience du décideur, de ses goûts, de sa situation sur-le-champ, de son information, qu’il va faire ce qui lui semble le meilleur choix. Ainsi va-t-il bien plus loin que ses contemporains, en introduisant une économie « du temps et du savoir », caractéristique de ce que l’on appelle aujourd’hui l’école « autrichienne » dont l’influence scientifique et politique est aussi grande depuis un demi-siècle que l’école keynésienne ou l’école de Chicago.

Lire la suite...

Qui est en ligne ?

Nous avons 707 invités en ligne
Bienvenue sur www.libres.org
Lettre ouverte aux libéraux PDF Imprimer Envoyer

Chers lecteurs du site libres.org et de la Nouvelle Lettre,

 

Voici le supplément qui vous avait été annoncé :  la « Lettre Ouverte aux libéraux ».

Cette lettre vous est ouverte, pour renforcer votre foi, mais aussi la communiquer autour de vous. Elle est ouverte à tous les libéraux qui travaillent en parallèle avec l’ALEPS. Elle est ouverte aux élus et hommes et femmes politiques en recherche d’un programme novateur et réaliste.

En ce début d’année 2016 nous tenons à lancer le débat que vous attendez, et nous vous remercions d’y participer. Désormais une page au moins de la Nouvelle Lettre recevra vos réactions, que vous pouvez nous faire parvenir par Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

Jacques Garello
Président d'honneur de l'ALEPS

 
Abonnements et commandes PDF Imprimer Envoyer

A nos amis lecteurs qui consultent régulièrement ce site,

A nos amis adhérents de l'ALEPS et à nos fidèles abonnés de la Nouvelle Lettre,

Et pour tous ceux qui cherchent une lecture libre et indépendante de l'actualité économique,

Nous rappelons qu'il est désormais possible de

 

vous abonner à la Nouvelle Lettre

et de commander vos booklets en ligne !


Vous participerez ainsi à la diffusion des idées libérales en France.

 

Alors n'hésitez plus, nous avons besoin de vous !

 
Place de la République PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Dimanche, 17 Avril 2016 00:00
"Nuit debout"... Et République couchée

La décision sera assurément impopulaire, mais le gouvernement n’a que trop tardé à remettre de l’ordre après toutes ces nuits passées debout : la place de la République sera rebaptisée la semaine prochaine. La droite conservatrice et sénile aurait aimé qu’on l’appelât Place de la Chienlit. La gauche de la gauche, progressiste et juvénile, aurait préféré qu’elle se nommât Place Rouge. Mais, cédant aux pressions des lobbies libéraux, le gouvernement a choisi : ce sera Place de la Fausse République.

 

.

 

Lire la suite...
 
Croissance : les alarmes du FMI sont-elles justifiées ? PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 19 Avril 2016 00:00

Mardi dernier le Fonds Monétaire International révisait à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour l’année 2017. Il n’en fallait pas plus pour que les places boursières accusent le coup. Mais en une semaine, les cours ont repris de façon spectaculaire. Alors : volatilité extrême des marchés financiers, ou manque de crédibilité du FMI ? Sans doute les deux, car si la Bourse est sensible aux moindres rumeurs et s’il y a des inquiétudes pour la croissance à venir, les prévisionnistes ne tiennent pas compte de…ce qu’ils ne connaissent pas.

Lire la suite...
 
Les banques européennes en péril ? PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 12 Avril 2016 00:00

Le grand débat à la mode est celui des taux d’intérêt négatif. Les uns sont pour, les autres sont contre. Mais derrière ce débat se profile la question des risques que prennent les banques dans leur gestion, qui peuvent nuire aux épargnants, aux déposants, aux actionnaires mais aussi à l’ensemble de l’économie : la crise de 2008 n’a-t-elle pas été d’abord une crise bancaire ? L’Union Européenne se fait un devoir de veiller à la « stabilisation financière ». Elle vient d’accepter le principe d’un nouveau plan comptable. Est-ce justifié ? A trop en faire, elle n’arrange pas les choses.

Lire la suite...
 
Analyse économique de la prohibition PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Mardi, 19 Avril 2016 00:00

La consommation de drogue peut-elle être freinée par la prohibition ?

Lire la suite...
 
Le succès sans lendemain de Donald Trump PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Mardi, 19 Avril 2016 00:00

D’après Tom Palmer c’est la pensée unique qui provoque le populisme

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1276 du 3 mai 2016


Editorial : Comment aimez-vous votre libéralisme ?

Conjoncture : Croissance : reprise ou ravaudage ?

Actualité : Refondation de l’Ecole - Avis de gros temps pour les cliniques privées  - Feue la loi travail

Actualité du libéralisme : Libérer les contribuables

Lu pour vous : Free-Market Road Show

Acheter le numéro

Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

D’Aristote à René Girard, ils ont abordé les thèmes de l’éternel humain : la nature de l’homme, son destin, sa conscience, la liberté, le pouvoir, la religion, la vie, la vérité, etc. Dans une société où le paraître l’emporte largement sur l’être, se rapprocher des philosophes nous aide à retrouver ce qui importe à long terme, ce qui est le fond de notre humanité et ce qui donne valeur à notre liberté.

64 pages, 30 portraits, 5€

Bulletin de commande

 

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...