Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
ACTIONNAIRE

Titulaire d'un droit de propriété sur une part d'une entreprise. L'étendue de ce droit est en fonction du nombre et du type des actions détenues dans la société.

ACTIONNARIAT

Principe de la distribution gratuite aux salariés d'actions de leur propre entreprise. Ce principe est retenu par un certain nombre de projets tendant à rendre les travailleurs propriétaires du capital. En France c'est le Programme Economique de la Résistance et le projet de Louis Vallon, repris par le courant gaulliste, qui ont vulgarisé l'idée de l'actionnariat et ont conduit à son adoption partielle par le législateur. La loi du 4 janvier 1973 a instauré l'actionnariat dans les entreprises publiques. La régie Renault a servi de banc d'essai. Les actions sont distribuées gratuitement aux salariés, jusqu'à concurrence de 5 % du capital social (possédé par l’état pour le reste). Mais ces actions ne peuvent être revendues sur le marché financier, et ont été très vite considérées par les salariés comme une sorte de "prime aux résultats". La loi du 24 octobre 1980 a généralisé le système aux entreprises privées mais c'est une simple possibilité : l’état offre aux entreprises qui distribuent des actions gratuites le remboursement de 65 % des sommes correspondantes. A l'usage l'actionnariat n'a pas modifié la société française, ni les comportements des salariés. Comment s'en étonner ? La propriété du capital est tout à fait marginale, et de plus il manque un attribut fondamental du droit de propriété : sa transférabilité. C'est la raison pour laquelle d'autres formes d'accession à la propriété du capital social sont bien préférables (achats d'actions payantes, capitalisme populaire, etc.)

Aliases (separate with |): ACTIONNAIRE
ACTIONS

Titres de propriété sur une part du capital d'une société. Une action donne droit à un revenu aléatoire (part des profits ou dividende) et à un droit de regard dans la gestion. La valeur de l'action est déterminée par l'offre et la demande de ce titre. Si ce titre est coté en Bourse, on parlera de la "valeur boursière" de l'action. Elle dépend de l'appréciation que portent les opérateurs sur la santé présente et future de l'entreprise. Le rendement des actions est composé de deux éléments. Le premier est le dividende, part du bénéfice de la société distribuée aux actionnaires. Le second est la plus-value provenant des variations des cours des actions.

ADMINISTRATION

Services de l’Etat financés par des prélèvements obligatoires opérés sur les contribuables nationaux. L’absence de propriétaire privé et du mécanisme du profit minore très largement l’efficacité de l’administration. W. NISKANEN considère ainsi que l’objectif des fonctionnaires est d’obtenir un budget de fonctionnement maximum ce qui conduit à une production administrative excessive.

AGENT ECONOMIQUE

Regroupement de personnes ou d'organismes exerçant la même fonction économique principale. On distingue habituellement quatre agents économiques intérieurs : - le ménage qui regroupe un ensemble de personnes vivant sur un budget commun et dont la fonction principale est de gérer ce budget, en ajustant les dépenses et les revenus (célibataire, couple avec ou sans enfants, mais aussi "population des institutions" - militaires d'une caserne...), - l'entreprise non financière dont la fonction principale est de produire des biens et des services marchands, c'est-à-dire destinés à être vendus sur le marché moyennant un prix. Cette définition regroupe des institutions de nature juridique très différente : une entreprise publique, une société privée, une entreprise individuelle, mais aussi la Poste (administration au sens juridique), correspondent à cette définition et sont des entreprises, - les institutions financières, produisent des services marchands dont l'originalité est de se rapporter au crédit et à la monnaie (banques, organismes financiers spécialisés, compagnies d'assurance), - les administrations, qui rendent des services non marchands, rémunérés indirectement (notamment par l'impôt et les cotisations sociales). Les définitions précédentes, longtemps utilisées dans la comptabilité nationale, ont été abandonnées aujourd'hui sur le plan comptable, mais ont gardé leur utilité pour mieux apprécier les relations économiques élémentaires (flux) qui s’organisent à l’intérieur d’un espace donné.

AGENTS DE CHANGE

Officiers ministériels, auxquels la loi a confié le monopole de la négociation des titres boursiers (actions ou obligations privées ou publiques). Ils rendent des services spécifiques: grâce à leur intervention, les opérations boursières, d'une haute technicité, sont épargnées aux acheteurs et vendeurs de titre, dont les agents de change exécutent fidèlement les ordres.

Aliases (separate with |): Actions / Bourse / Cotation / Obligation
ALENA

Association de Libre Echange Nord-Américaine (CNFTA en anglais) : accords de libre échange et de réduction des droits de douane signés en 1991 entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique visant à établir sur le continent Nord-Américain un bloc commercial capable de rivaliser avec l’Union Européenne. Toutefois, l’ALENA ne constitue pas comme l’Union Européenne une union douanière, c’est à dire qu’il n’existe pas de tarif extérieur commun aux trois nations. L’un des intérêts de l’ALENA est qu’elle n’hésite pas à associer des pays développés et en voie de développement.

ALTRUISME

Action, individuelle ou commune, visant à se soucier de la situation d’autrui de façon désintéressée, généreuse et sincère.

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Il existe des disparités économiques et humaines entre régions. L'Etat considère souvent qu'il est de sa responsabilité de maintenir un certain équilibre dans l'implantation des activités économiques (Paris/Province et, en province, entre régions). Au niveau de l’Union européenne, il existe une tradition de « politiques structurelles » : on restructure l’espace européen en subventionnant les régions pauvres (Mezzogiorno, Grèce, etc). L’élargissement de l’Europe rend encore plus problématique le financement de telles politiques. On peut s'interroger sur le principe même de l'intervention de l'Etat en matière d'organisation de l'espace. Si les droits de propriété étaient bien définis et respectés, le jeu du marché déboucherait sur un aménagement plus satisfaisant que celui que recherche l'administration.

ANARCHIE

Littéralement, absence de gouvernement (ou d'Etat). Les sens donnés à cette notion dépendent des hypothèses concernant les conséquences de cette absence : 1) Désordre absolu, inexistence de règles et donc de propriété privée ; 2) Ordre fondé sur le respect de la propriété privée, respect imposé par l'auto-organisation volontaire des individus disposant d'une liberté contractuelle absolue.

ANTICIPATION

Hypothèse faite par un agent économique concernant la valeur future de telle ou telle variable: anticipation des prix, de la reprise économique, de l'évolution des cours de bourse, etc.

Anticipations rationnelles - Comment se forment ces anticipations? On a longtemps considéré que ces anticipations étaient adaptatives, c'est-à-dire qu'elles se formaient en fonction des résultats observés dans le passé, et corrigés au fur et à mesure: ainsi, une hausse des prix croissante provoquerait une anticipation également croissante. Les économistes avancent maintenant une autre hypothèse, qui est celle des anticipations rationnelles. Dans ce cas, les agents économiques formeraient leurs anticipations en intégrant la totalité des informations disponibles, obtenant ainsi des résultats plus fiables que dans le cas précédent.

Anticipations rationnelles et économie de l'offre(R. LUCAS) - Quel est le rôle de ces anticipations ? Elles modifient évidemment le comportement des agents économiques: c'est ainsi que les comportements d'épargne ou de consommation dépendront non du niveau actuel de l'inflation, mais de son anticipation par les agents économiques. En ce sens, une anticipation, suffisant à modifier les comportements, peut changer la situation économique elle-même : anticiper une inflation croissante et modifier en conséquence son comportement peut conduire à accélérer l'inflation. Les anticipations rationnelles posent cependant un problème particulier, car les agents économiques, intégrant toutes les informations disponibles, ne peuvent être "trompés" par les pouvoirs publics et la politique économique: ainsi, faire de l'inflation pour réduire le chômage n'a aucun sens avec des anticipations rationnelles, car cette politique sera immédiatement perçue par les agents économiques, qui, anticipant bien l'inflation à venir, ne modifieront pas leur attitude en matière d'emploi; cette analyse revient ainsi à condamner la plupart des politiques économiques discrétionnaires et notamment les politiques de relance fondées sur les "illusions" et les mauvaises anticipations des agents. Seule une politique s'inscrivant dans la durée, et non dans le changement incessant, pourrait stabiliser les comportements.

ARBITRAGE

1) Procédure de résolution des conflits entre deux ou plusieurs parties qui font appel à une tierce personne ou institution qui déterminera la manière de régler le différend ;

2) Processus qui combine l'achat d'un bien sur un marché (où son prix est relativement bas) et la vente de ce bien sur un autre marché (à un prix plus élevé) dans l'intention d'obtenir un gain. Il est possible de distinguer l'arbitrage dans l'espace (effectué sur deux marchés différents) et l'arbitrage dans le temps (réalisé sur le même marché mais à deux moments différents). Le résultat des arbitrages est le rapprochement des prix pratiqués pour un produit.

ARGENT

Métal utilisé traditionnellement pour la fabrication des pièces de monnaie, à côté de l'or. Ce mot est également communément employé pour désigner la monnaie, c'est à dire un intermédiaire des échanges. Les adversaires du développement économique utilisent couramment l'expression de "sale argent" pour désigner les profits dont ils sont incapables de comprendre le rôle et la nécessité.

ASSOCIATION

Regroupement volontaire d’individus dont l’objet est de défendre et de promouvoir un projet commun non lucratif. Une association concilie à la fois l’esprit d’innovation, le sentiment d’entraide et de solidarité grâce à une dynamique interne de coopération mutuelle volontaire.

AUTRICHIENS

Economistes défendant une doctrine, celle de l’économie autrichienne, née à Vienne avec les travaux de Carl Menger. Les Autrichiens adhèrent à une analyse micro-économique (mais non mathématique) des phénomènes de marché, et respectent les principes du marginalisme. Leur but essentiel est d’expliquer, à partir de l’action humaine subjective, comment les individus peuvent atteindre quantité d’objectifs personnels au sein du marché, en mettant inconsciemment leur activité au service des autres. En d’autres termes, les Autrichiens sont les théoriciens modernes de la main invisible.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Veille de campagne

Les économistes d’Aix se remettent au travail

J’apprends avec plaisir que le Cercle des Economistes, présidé par Monsieur Jean Hervé Lorenzi, sera à Aix en Provence pour la 15ème année successive.

Lire la suite...
 
1er juillet : le parti a remporté une grande victoire (à la manière de Bastiat)

Camarades, notre cause avance. Il s’est fait en ce 1er juillet un grand bond vers la société prolétarienne.

Lire la suite...
 

Nouvelle Lettre de la semaine

Génération 2.0 l www.libres.org

Au sommaire du n°1312 du 14 mars 2017


Editorial : Deux foyers majeurs d'irresponsabilité

Conjoncture : La monnaie peut-elle être "souveraine" ?

Spécial présidentielles  : La non-réforme des non-retraites - François Fillon : le soft libéral - François Fillon : c'est de l'abîme que jaillit la lumière

Actualité libérale  : Trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts


Acheter le numéro

Vidéo de la semaine

 

Jacques Garello présente son ouvrage "Le vote libéral"

 

 

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...