Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Si le libéralisme n’est pas assez attractif dans notre pays, c’est qu’il n’est pas connu. Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé.
Ce livret rétablit la vérité : non le libéralisme n’est pas la loi du plus fort, non la propriété n’est pas le vol, non l’intérêt personnel n’est pas l’égoïsme, non l’inégalité n’est pas l’injustice, etc. Au contraire, le libéralisme a une dimension éthique : c’est une doctrine de la dignité de la personne humaine et de l’harmonie sociale.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

Les sentiments, bases de la société

Charles Fourier a inspiré Proudhon, mais Marx l’a méprisé. Marx l’économiste rejettera avec violence les « utopies » des Français, construites en ignorance totale des lois de l’économie. Il est vrai que Fourier part du principe qu’une société ne peut être harmonieuse que si elle rencontre les sentiments des individus.

 

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
AGENT ECONOMIQUE

Regroupement de personnes ou d'organismes exerçant la même fonction économique principale. On distingue habituellement quatre agents économiques intérieurs : - le ménage qui regroupe un ensemble de personnes vivant sur un budget commun et dont la fonction principale est de gérer ce budget, en ajustant les dépenses et les revenus (célibataire, couple avec ou sans enfants, mais aussi "population des institutions" - militaires d'une caserne...), - l'entreprise non financière dont la fonction principale est de produire des biens et des services marchands, c'est-à-dire destinés à être vendus sur le marché moyennant un prix. Cette définition regroupe des institutions de nature juridique très différente : une entreprise publique, une société privée, une entreprise individuelle, mais aussi la Poste (administration au sens juridique), correspondent à cette définition et sont des entreprises, - les institutions financières, produisent des services marchands dont l'originalité est de se rapporter au crédit et à la monnaie (banques, organismes financiers spécialisés, compagnies d'assurance), - les administrations, qui rendent des services non marchands, rémunérés indirectement (notamment par l'impôt et les cotisations sociales). Les définitions précédentes, longtemps utilisées dans la comptabilité nationale, ont été abandonnées aujourd'hui sur le plan comptable, mais ont gardé leur utilité pour mieux apprécier les relations économiques élémentaires (flux) qui s’organisent à l’intérieur d’un espace donné.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...