Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Si le libéralisme n’est pas assez attractif dans notre pays, c’est qu’il n’est pas connu. Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé.
Ce livret rétablit la vérité : non le libéralisme n’est pas la loi du plus fort, non la propriété n’est pas le vol, non l’intérêt personnel n’est pas l’égoïsme, non l’inégalité n’est pas l’injustice, etc. Au contraire, le libéralisme a une dimension éthique : c’est une doctrine de la dignité de la personne humaine et de l’harmonie sociale.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait


Un Marx libéral ?

Les principaux éléments de l’économie marxiste se trouvent chez John Stuart Mill, qui a ajouté aux erreurs de Ricardo et Malthus dont il prend la suite.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
BASE MONETAIRE

La base monétaire ou monnaie de base constitue la forme ultime de monnaie dans laquelle les autres formes sont convertibles: dans un système de billets convertibles en or, c'est l'or qui constitue la monnaie de base. Dans les systèmes actuels (billets/monnaie scripturale), la monnaie de base est essentiellement constituée de billets de banque. De manière plus précise, ce que l'on appelle aujourd'hui monnaie de base regroupe l'ensemble des formes monétaires émises par la Banque Centrale (d'où son autre nom de "monnaie banque centrale") c'est-à-dire les billets et les dépôts auprès de la banque centrale (qui équivalent à des billets, qui peuvent immédiatement être transformés en billets), c'est-à-dire essentiellement les réserves obligatoires des banques. Cette monnaie est appelée monnaie de base, car elle constitue le fondement de la création monétaire : c'est parce qu'elles ont de la monnaie de base que les banques de second rang peuvent accorder des crédits (les dépôts font les prêts), qui, à leur tour donneront de nouveaux dépôts (les prêts font les dépôts), entamant ainsi un véritable processus multiplicateur: la monnaie scripturale créée par les banques de second rang sera un multiple de la quantité de monnaie de base. Comme la valeur du multiplicateur est assez stable, il suffit de contrôler la quantité de monnaie de base pour contrôler l'ensemble de la masse monétaire. Or, cette monnaie de base est créée à 3 occasions : achats d'or et devises (qui dépendent essentiellement du système de change flottant ou fixe), créances sur le trésor (fonction des déficits budgétaires et de leur mode de financement) et enfin crédits à l'économie (opérations de refinancement), accordés par la Banque Centrale aux banques de second rang. Par diverses techniques (open market, réescompte) la Banque Centrale a les moyens de contrôler cette source de création de monnaie de base et, par là, toute la monnaie de base elle-même. Ainsi, le contrôle de la base monétaire est l'instrument privilégié d'un contrôle de la masse monétaire elle-même

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Flashes du jour

Macron guérit des écrouelles

Emmanuel Macron en visite à la Faculté de Droit de Lille

 

Lire la suite...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1330 du 11 juillet 2017


Editorial : La Reconquête

Conjoncture : Taillables et Corvéables à merci

Actualité  : Hambourg : enterrement du G 20 - Les dépenses de Monsieur Hulot - Le service national : Macron relance l’idée de génie - Macron : retour à la baisse immédiate des impôts - Les ordonnances travail présentées à l’Assemblée

Actualité  : Des leaders libéraux ? - A la recherche des intellectuels libéraux - La rentrée de la Nouvelle Lettre


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...