Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait


Un Marx libéral ?

Les principaux éléments de l’économie marxiste se trouvent chez John Stuart Mill, qui a ajouté aux erreurs de Ricardo et Malthus dont il prend la suite.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
ETALON OR

Etalon or ou "Gold Standard" : Système monétaire qui a fonctionné essentiellement au XlXe et au début du XXe siècle, dans lequel chaque monnaie nationale se définit par un poids d’or, de sorte que leur valeur respective (parité) est proportionnelle aux poids d’or – les parités sont fixes.

COMMENTAIRE Dans ce système, les déficits ou les excédents extérieurs (résultant essentiellement des exportations et des importations) ne peuvent être réglés que par des moyens de paiement et de crédit privés (lettres de change) ou par la remise d'or en pièces ou en lingots. L'or est la liquidité internationale par excellence, et par conséquent les réserves officielles des diverses banques centrales ne sont composées que d'or. Ce système a disparu dès la conférence de Gênes (1922), puis avec le système de Bretton-Woods (Gold Exchange Standard), lorsque l'on a autorisé les pays à détenir également des devises en réserve et à se servir de ces devises comme monnaie internationale. Les détracteurs de ce système font observer que la quantité d'or existant dans le monde ne suffirait pas pour financer les échanges internationaux (ou leurs soldes) et qu'il faudrait en conséquence modifier souvent le prix de l'or pour en avoir assez pour les échanges mondiaux. En outre, la qualité des pays qui possèdent les principales mines d'or (Afrique du Sud et URSS) inquiète, à des titres divers, ces détracteurs. Cependant, il faut bien se rendre compte que le système d'étalon or est fondamentalement rejeté parce qu'il implique le respect de certaines disciplines fondamentales. C'est ainsi qu'une hausse des prix intérieurs va entraîner une sortie d'or vers les autres pays et donc une contraction monétaire dans le pays inflationniste; cette restriction de la quantité intérieure de monnaie va stabiliser progressivement les prix en imposant des sacrifices aux entreprises et aux ménages nationaux. L'abandon de l'étalon or au profit d'autres systèmes monétaires ne peut faire oublier que la nécessité de respecter certaines disciplines existe indépendamment du système monétaire : aucun pays ne peut vivre ou progresser durablement dans la fuite en avant que constitue l'inflation ; la rigueur de l'étalon or, c'était l'automatisme de ses mécanismes :aucun déséquilibre durable n'était possible. Désormais, avec les changes flottants, c'est chaque pays qui devient responsable de ses déséquilibres et qui doit prendre la décision de respecter les équilibres fondamentaux ; c'est sans doute plus difficile que de laisser fonctionner les automatismes de l'étalon or. Ici deux thèses s'affrontent: ou bien le retour à l'étalon-or impose une discipline acceptée par tous les pays, ou bien la concurrence monétaire se chargera, à elle seule, de sanctionner les monnaies faibles. Cette dernière perspective est sans doute plus réaliste.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...