Commandez

Jacques Garello l www.libres.org

Lettre ouverte aux retraités actuels et futurs, cet opuscule est un véritable condensé de tout ce que Jacques Garello a écrit sur le sujet. A lire absolument si vous vous interrogez sur le futur du système des retraites par répartition.

130 pages, 12€

Bulletin de commande

Portait

Pourquoi la croissance de l’Etat ?

Au début du 20ème siècle, Adolph Wagner avait formulé une « loi économique » : les dépenses publiques occupent une proportion croissante du produit national. Une nation plus civilisée appelle un Etat plus dispendieux.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
HARMONIE

Alors que les individus sont concurrents lorsqu’ils désirent tous un même bien rare, cette compatibilité des intérêts individuels devient une force au niveau économique. L’intérêt commun prééminent aboutit à la production en quantité du bien désiré. L’harmonie est le résultat involontaire d’actions humaines volontaires. De même, les individus s’aperçoivent qu’ils ont intérêt à obtenir un (des) bien(s) possédé(s) par autrui contre la cession d’un (de) bien(s) que lui-même possède. Cette harmonie des intérêts individuels aboutit à l’« harmonie sociale ».

Pour les économistes néoclassiques, la théorie de l’harmonie fait référence à la théorie économique selon laquelle le libre marché génère une satisfaction totale maximale pour la société en tant que tout.

HARMONISATION

Processus involontaire qui mène à l’harmonie des intérêts.

Entente internationale visant à élaborer des politiques (économiques, monétaires, fiscales , etc.) nationales non concurrentielles. Cette démarche cherche à atteindre un objectif commun, un « rapprochement économique », artificiel et constructiviste, des pays concernés.

HOLISME

(du grec holos = qui forme un tout) conception de la société qui fait que le tout domine les parties, qui ne sont alors que des composantes secondaires, soudées les unes aux autres, interdépendantes, subordonnées à une fin qui leur préexiste.

HOMO-ECONOMICUS

Représentation abstraite du sujet économique élaborée par les théoriciens néoclassiques. L’homo-economicus calcule rationnellement son intérêt, en vue de maximiser sa satisfaction économique sur le marché. L’homo-economicus est un être : -« intéressé » : son unique mobile d’action est l’intérêt personnel ; -« rationnel » : toutes ses décisions sont logiques et adaptées à leur but ; -« universel et atemporel » : son comportement ne dépend pas des données relatives à son environnement. La construction de l’homo-economicus participe de la volonté d’ériger artificiellement la discipline économique en une science « dure », alors que, dans la réalité, chaque être est différent.

HUMANISME

Outre le mouvement historique de redécouverte et de renaissance des sciences et des arts centré sur l'homme, qui a marqué l'Europe du 14ème au 16ème siècles, l'humanisme représente, en philosophie, une théorie qui fait de l’homme et de la dignité humaine la valeur fondamentale.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine

Génération 2.0 l www.libres.org

Au sommaire du n°1312 du 14 mars 2017


Editorial : Deux foyers majeurs d'irresponsabilité

Conjoncture : La monnaie peut-elle être "souveraine" ?

Spécial présidentielles  : La non-réforme des non-retraites - François Fillon : le soft libéral - François Fillon : c'est de l'abîme que jaillit la lumière

Actualité libérale  : Trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts


Acheter le numéro

Vidéo de la semaine

 

Jacques Garello présente son ouvrage "Le vote libéral"

 

 

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...