Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Le fondateur de l’école autrichienne

Carl Menger est souvent associé à Stanley Jevons et Léon Walras comme l’un des piliers de la « révolution marginaliste » qui a fait rupture avec le classicisme anglais de Ricardo et Mill. Il est vrai qu’il cherche, comme ses contemporains, à rendre compte de la rationalité des choix individuels.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
INVESTISSEMENT

Encore appelé formation de capital fixe, I'investissement représente l'acquisition de biens de production (comme des biens d'équipement) et a pour objet l'augmentation de la capacité de production. Tout investissement (qui représente un "flux", c'est-à-dire les opérations réalisées, par exemple, dans une année) vient donc augmenter le "stock" de capital. La formation brute de capital fixe représente à la fois l'investissement nouveau de l'année (formation nette de capital fixe) et l'amortissement. Pour les sociétés et les entreprises individuelles françaises, cette "FBCF" s'est élevée à près de700 milliards en 1993. Il s'agit alors de l'investissement productif, dont le rôle économique est fondamental.

L'erreur de nombreux économistes est de ne considérer l'investissement (sous l'influence du "keynésianisme") que dans son aspect de court terme, c'est-à-dire comme une dépense. En réalité, la dimension essentielle de l'investissement se situe à long terme: c'est une augmentation de la capacité de production, c'est donc la possibilité dans le futur d'augmenter l'offre et de créer des richesses nouvelles. C'est dans cette optique que l'ancien chancelier social-démocrate d'Allemagne Fédérale, H. SCHMIDT, avait déclaré que les profits d'hier étaient les investissements d'aujourd'hui, qui eux-mêmes, étaient les emplois de demain.

Le financement de ces investissements peut être réalisé par l'entreprise elle-même (autofinancement), sur ses propres ressources ; c'est un mode de financement efficace et non inflationniste. Cependant, cet autofinancement est parfois insuffisant, notamment en France, lorsque le niveau moyen des profits est faible, les impôts excessifs, les marges étroitement contrôlées par les pouvoirs publics. Dans ces conditions, les entreprises doivent recourir au financement externe. Il peut s'agir de l'appel au marché financier (la bourse), mode de financement non déséquilibrant pour l'économie, ou de l'appel à des organismes bancaires ou spécialisés. Ce dernier mode de financement, plus coûteux, peut être déséquilibrant pour l'économie. D'autres agents économiques investissent aussi; c'est le cas par exemple des ménages, dont l'investissement principal est constitué par des logements (environ 4011 milliards de francs en 1993).

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...