Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Ce livret destiné à des militants libéraux avait deux objectifs : d’une part, rappeler le contenu du contrat que des candidats libéraux devraient passer avec les électeurs, d’autre part, imaginer deux scénarios de l’alternance : la gauche reconduite en 2002 et en 2007, mais devenue libérale, ou la droite au pouvoir en 2002 et pour longtemps. En fait, la droite a gagné en 2002, mais le scénario « Thatcher » n’a jamais fonctionné, et la gauche reprend le pouvoir en 2012 !

21 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

L’intérêt général, fruit des intérêts personnels

Turgot partage sans doute avec Adam Smith la paternité de la science économique ; contemporains, les deux hommes n’ont cessé de correspondre et de s’influencer mutuellement. Puisque l’économie se ramène au jeu de l’échange, les divers acteurs de la production y recherchent leur intérêt personnel. Les conflits d’intérêts sont naturels, mais ils se règlent harmonieusement par le contrat. Par contraste vouloir établir d’en haut un intérêt général et recourir à la puissance publique pour l’imposer ne fait que contrarier les intérêts des uns pour mieux servir les intérêts des autres. C’est en cela que les procédures marchandes sont supérieures aux administrations politiques.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
P.I.B.

Le P.I.B. (Produit Intérieur Brut) constitue l'un des agrégats de la Comptabilité Nationale, c'est-à-dire une grandeur globale caractéristique de l'activité économique. De façon plus précise, le P.I.B. regroupe la valeur de l'ensemble des biens et services fournis en une année par tous les agents économiques (appelés secteurs institutionnels) résidant sur le territoire français. Il comprend d'une part le P.I.B. marchand, c'est-à-dire tous les biens et services vendus sur des marchés, dont le prix est payé par l'utilisateur, et d'autre part, le P.I.B. non marchand, c'est-à-dire essentiellement les services fournis par l'administration et rémunérés indirectement, par exemple par l'impôt. Le P.I.B. correspond ainsi à la somme des valeurs ajoutées par l'ensemble des secteurs institutionnels de l'économie : il s'agit donc de la totalité des biens et services finaux produits grâce aux efforts des divers facteurs de production. Comme toute grandeur globale, le P.I.B. ne donne que des indications assez limitées sur la réalité économique; il ne suffit évidemment pas à indiquer la conjoncture économique d'un pays, encore moins la réalité de sa situation économique, qui nécessite une étude beaucoup plus structurelle, détaillée, micro-économique; les agrégats font souvent oublier que l'essentiel ne se situe pas au niveau global.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...