Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Les produits s’échangent contre les produits

Cette formule est aujourd’hui connue sous le nom de « loi de Say ».

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
PARITES

La parité d'une monnaie, ou taux de change, indique la valeur d'une monnaie nationale, soit par rapport à un étalon international (or, DTS), soit par rapport à une autre monnaie nationale (dollar par exemple). Il s'agit donc en principe d'un prix, dont la fixation devrait dépendre de l'offre et de la demande de cette monnaie sur le marché des changes. La question de fond qui se pose est de savoir si ce prix doit se fixer librement en fonction de l'offre et de la demande et refléter la réalité des conditions économiques du moment: c'est le système des changes flottants. Dans ce cas, si un pays connaît par exemple une plus forte inflation que les autres, il est normal que la valeur de sa monnaie s'affaiblisse par rapport à celle des autres monnaies. Au contraire, le prix d'une monnaie peut être fixé de façon plus ou moins arbitraire, par une décision politique : c'est le système des changes fixes. Cette fixité de la parité n'est obtenue qu'artificielle ment par une intervention permanente des Banques Centrales sur le marché des changes, et elle ne peut être maintenue longtemps si la situation économique ne s'améliore pas ; la fixité des changes n'est qu'illusion et elle conduit à terme aux modifications brutales de la valeur des monnaies : en hausse (réévaluation) ou en baisse (dévaluation). Le problème économique est ici fort simple: faut-il laisser le prix (ici le taux de change) jouer son rôle d'indicateur des raretés et d'instrument de rééquilibrage automatique ?

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...