Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait

La propriété c’est le vol

« Il ne se dit pas en un siècle une formule aussi éblouissante. Je la tiens pour un trésor plus grand que toute la fortune des Rothschild ».

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
PRESTATIONS SOCIALES

Les prestations sociales constituent des revenus de transfert effectués au profit des ménages par les entreprises et les administrations. Pour les entreprises, il peut s'agir de suppléments versés aux salariés par leurs employeurs et complétant des allocations versées par les administrations (pour le logement par exemple). L'essentiel des prestations sociales est versé par les administrations, surtout par la Sécurité Sociale. Il s'agit aussi bien des prestations maladie, maternité, décès, que des indemnités accidents du travail, des prestations familiales (allocations familiales, loge ment,...), retraites, prestations chômage. Elles sont naturellement financées par des cotisations sociales. Ces prestations sociales constituent une part très importante du revenu, surtout pour certaines catégories socio-professionnelles, plus du tiers en moyenne. C'est dire que les discussions sur les écarts de revenus doivent en tenir compte, car l’écart entre groupes sociaux après redistribution est beaucoup plus faible qu’avant redistribution (revenus primaires).

Toute discussion sur les « inégalités » à partir des seuls revenus primaires n'a donc, en raison de cette redistribution, guère de signification. On peut s'interroger enfin sur les limites de cette redistribution. Comme pour la fiscalité, il faut faire comprendre au public que les dépenses publiques imposent des prélèvements obligatoires équivalents. Les deniers publics sont en fait les nôtres et toute dépense publique se traduit par une hausse des prélèvements. D'autre part, une politique excessive de redistribution ne peut que nuire à l'efficacité d'un système économique et donc diminuer finalement le niveau de vie de chacun. Pour mieux vouloir partager le gâteau, on risque d'en réduire la taille.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...