Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Ce livret destiné à des militants libéraux avait deux objectifs : d’une part, rappeler le contenu du contrat que des candidats libéraux devraient passer avec les électeurs, d’autre part, imaginer deux scénarios de l’alternance : la gauche reconduite en 2002 et en 2007, mais devenue libérale, ou la droite au pouvoir en 2002 et pour longtemps. En fait, la droite a gagné en 2002, mais le scénario « Thatcher » n’a jamais fonctionné, et la gauche reprend le pouvoir en 2012 !

21 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
RESERVES

En comptabilité privée, les réserves constituent l'un des éléments des capitaux permanents figurant au passif d'un bilan. Il s'agit de sommes provenant des bénéfices, et laissées dans l'entreprise, en général dans un but d'autofinancement. C'est le cas des réserves légales et statutaires (en plus des obligations légales, les actionnaires peuvent décider, dans les statuts, de constituer chaque année des réserves en proportion du capital social), des réserves légales de participation. (Depuis 1965, la participation des salariés aux bénéfi ces de l'entreprise donne lieu à la constitution d'une réserve de participation).

Dans le cas de l'autofinancement, il s'agit évidemment de sommes qui appartiennent aux actionnaires, puisqu'elles sont prélevées sur les bénéfices de l'entreprise. En cas de disparition de l'entreprise, la différence entre l'actif du bilan et les dettes (c'est-à-dire le capital et les réserves) retourne aux actionnaires ; mais si les sommes ont été mal investies, si l'entreprise a perdu de la valeur, ce sont les actionnaires qui seront alors pénalisés, tous les créanciers passant avant eux.

Dans le domaine monétaire, les réserves de change constituent des "monnaies internationales" possédées par les Banques Centrales. I1 s'agit essentiellement des devises (par exemple des dollars), de l'or, ainsi que des DTS, des avoirs au FMI (Fonds Monétaire International) et, pour les pays européens, des Euros.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...