Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Publication trimestrielle depuis plus de 40 ans, le Bulletin rend compte de la vie de l’ALEPS mais il propose aussi dans chacun de ses numéros plusieurs études de ses administrateurs, dont Fred Aftalion, Axel Arnoux, Jacqueline Balestier, Jean Philippe Feldmann, Georges Lane, Bertrand Lemennicier, Pascal Salin, Patrick Simon.

50 pages, Abonnement  annuel : 50€,  numéros anciens 5€ suivant disponibilité

Bulletin d'abonnement

Portait


Un Marx libéral ?

Les principaux éléments de l’économie marxiste se trouvent chez John Stuart Mill, qui a ajouté aux erreurs de Ricardo et Malthus dont il prend la suite.

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
REVENU

Les revenus constituent les ressources régulières des ménages. Ces revenus peuvent être des revenus primaires, c'est-à-dire qu'ils proviennent de l'activité d'un facteur de production : il s'agit alors des salaires (revenu du travail), de l'intérêt (revenu du capital) et des profits (revenus de l'entreprise). On parle dans ce cas de répartition primaire ou fonctionnelle des revenus. Cette répartition est modifiée par la redistribution, due essentiellement aux administrations, sous forme de transferts positifs (prestations sociales) ou négatifs (cotisations sociales et impôts). On parle alors de répartition secondaire ou personnelle, puisque les revenus sont redistribués en fonction des caractéristiques de la personne destinataire. Les discussions sur les écarts de revenus sont très souvent faussées parce que l'on ne précise que rarement de quoi il s'agit. C'est ainsi que l'on peut calculer des écarts entre catégories socio-professionnelles ou, au contraire, des écarts entre tranches de population (toutes catégories confondues), par exemple par déciles (entre les 10 % ayant les plus faibles revenus et les 10 % ayant les revenus les plus élevés). De même, on peut calculer les écarts des revenus primaires, c'est-à-dire avant toute redistribution, ou, au contraire, des revenus personnels. La différence est essentielle et les écarts sont beaucoup plus faibles après redistribution. Cela signifie que toute discussion ne précisant pas de quel écart on parle n'a pas de signification, et surtout que toute discussion sur les seuls revenus primaires, ou, par exemple, sur les seuls salaires, n'a aucun sens ; plus d'un ménage sur deux a un deuxième salaire ; la plupart des salariés ont d'autres revenus primaires (intérêts, loyers) ; ils bénéficient de prestations sociales. Ce qui compte pour un ménage, ce sont les revenus (et non pas seulement les salaires), et les revenus après redistribution, c'est-à-dire les revenus personnels. Enfin, toutes les études sur les écarts de revenus en France (par catégories ou par tranches) montrent que les écarts vont en diminuant dans le temps, si l'on prend soin de tenir compte de cette redistribution.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...