Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Lettre hebdomadaire (40 numéros) qui est dans sa 31ème année : c’est le commentaire libéral de l’actualité économique, sociale et politique, en toute indépendance. C’est aussi une source d’information sur les idées de la liberté dans le monde entier. Editorial de Jacques Garello, chronique de conjoncture de Jean Yves Naudet, rubriques d’actualité, revue des livres, dossiers.

8 pages, Abonnement électronique (format pdf) 40 € (40 numéros par an)

Bulletin d'abonnement

Portait

La propriété c’est le vol

« Il ne se dit pas en un siècle une formule aussi éblouissante. Je la tiens pour un trésor plus grand que toute la fortune des Rothschild ».

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
SYNDICAT

Association de personnes en vue de défendre des intérêts professionnels communs. Il existe des syndicats patronaux, des syndicats paysans, mais ce sont évidemment les syndicats de salariés qui tiennent la plus grande place dans la vie sociale et économique aujourd'hui. Le syndicalisme s'est développé suivant deux schémas : Le premier, politique, a donné le syndicalisme révolutionnaire. Il part du principe que le sort des salariés ne peut être amélioré dans le cadre de la société capitaliste. La Charte d'Amiens (1905) inspire en France ce type de syndicalisme, auquel se rattachent CGT, FO et CFDT. Le deuxième schéma syndical est économique, et consiste à obtenir sur le marché du travail des positions de force, et si possible des positions de monopole (closed shop) permettant de négocier des salaires et des conditions de travail plus avantageuses pour les salariés. Avec le temps, politique et économique se sont étroitement liés en France, alors qu'ils se séparaient plus nettement dans un grand nombre d'autres pays (Allemagne Fédérale, USA et Grande Bretagne). Les économistes doutent fortement de l'efficacité à long terme de l'action syndicale. Il existe en effet une loi assez stricte qui aligne le niveau des rémunérations (financières ou en nature) sur celui des productivités. Des syndicats peuvent obtenir temporairement et pour quelques activités des conditions plus avantageuses que celles qu'autoriserait la productivité; mais ce succès n'est qu'un transfert, au détriment d'autres salariés ou des consommateurs, et ne saurait durablement remettre en cause le niveau des rémunérations. Une autre source de scepticisme à l'égard du syndicalisme contemporain est l'analyse des conditions internes de fonctionne ment des syndicats. Les leaders syndicaux sont assimilables à des "dirigeants d'une entreprise non contrôlés". Les syndiqués n'ont pas vraiment le moyen de contrôler l'action des leaders. Ceux-ci procèdent donc par actions spectaculaires et de court terme qui leur permettent d'être facilement réélus sans sanction démocratique véritable. Les leaders syndicaux sont également davantage tournés vers le "marché politique" où ils obtiennent pouvoir et privilèges, que vers le marché du travail où ils se heurtent aux réalités économiques. Voilà pourquoi le rôle des syndicats est de plus en plus mal perçu dans l'opinion publique occidentale, et les privilèges syndicaux de plus en plus mal supportés. En France, le privilège qui consiste pour un petit nombre de syndicats (CGT, FO, CFDT, CFTC, CGC) à disposer du monopole de représentation et de négociation est particulièrement anachronique.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...