Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Les sentiments, bases de la société

Charles Fourier a inspiré Proudhon, mais Marx l’a méprisé. Marx l’économiste rejettera avec violence les « utopies » des Français, construites en ignorance totale des lois de l’économie. Il est vrai que Fourier part du principe qu’une société ne peut être harmonieuse que si elle rencontre les sentiments des individus.

 

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
TAYLORISME

Le Taylorisme représente une tentative d'organisation rationnelle du travail, dans le but d'augmenter la productivité. C'est l'américain Frederick TAYLOR (1856-1915) qui a mis au point ces techniques fondées sur une division et une spécialisation des tâches. Taylor observe les travailleurs, décompose les opérations effectuées, les chronomètre. Il étudie aussi la disposition des postes, l'outillage, les communications. L'avantage apparent de ces méthodes est de permettre d'importants gains de productivité, ce qui bénéficie à la fois à l'entreprise (moindre coût) et aux travailleurs (hausse des revenus), voire aux consommateurs (baisse des prix). Cependant les inconvénients peuvent être réels si les tâches sont trop parcellisées : le travailleur trouvera moins d'intérêt à sa tâche, surtout si elle est répétitive ; quand le travail devient "en miettes", le travailleur en perd de vue la signification, il comprend mal son rôle dans la production, ou le lien entre travail effectué et rémunération. Cela peut se répercuter gravement sur la productivité. Les modes actuels de gestion des entreprises, qui visent à développer la décentralisation dans l'entreprise (décision prise au plus bas niveau possible), l'information et la participation, les équipes autonomes de travail, etc., ont pour objet de lutter contre cette division excessive des tâches et contre ses inconvénients. Les hommes ne sont pas de simples machines, mais un véritable capital humain qui ne demande qu’à s’épanouir, des ressources humaines, qui doivent développer librement leur talent créateur.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...