Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Pas de sérieuse diminution des dépenses publiques sans réduction du périmètre de l’Etat. Des privatisations généralisées ne nuisent pas à la santé, ni à l’éducation, ni aux communications, ni aux retraites de la population : c’est tout le contraire, comme le prouvent les réformes pratiquées en Allemagne, en Grande Bretagne, en Scandinavie, en Europe Centrale ou au Canada, il est facile, confortable et économique de se passer de l’Etat dans beaucoup de domaines.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait


Un Marx libéral ?

Les principaux éléments de l’économie marxiste se trouvent chez John Stuart Mill, qui a ajouté aux erreurs de Ricardo et Malthus dont il prend la suite.

Lire la suite...
La « manif pour tous » : victoire de la société civile PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mardi, 04 Février 2014 00:00

Le gouvernement ne fera pas voter la loi famille en 2014

 

Les choses avaient portant mal commencé. La « manif pour tous » avait été minimisée, déformée et ridiculisée par la gauche et les médias : des manifestants manipulés par l’UMP, des ringards partisans de la famille « traditionnelle », c'est-à-dire tout à fait décalés dans le temps, mais aussi dans l’espace puisqu’au même moment partout en Europe se multipliaient les défilés en faveur de l’avortement. De plus, quelques bonnes grosses désinformations montraient la mauvaise foi de ce peuple d’« ultradroite » : pourquoi s’en prendre à la théorie du genre qui n’a jamais été introduite ni même envisagée dans les écoles, pourquoi revenir sur le mariage homosexuel, pourquoi se révolter contre une loi prévoyant la PMA et la GPA qui n’a pas été encore votée ? Les manifestants décalés étaient aussi des demeurés, incapables de comprendre la politique du gouvernement et d’accepter le Progrès.

Pas si demeurés que ça les manifestants : Manuel Valls les a devinés, repérés et livrés à la vindicte populaire et à la vigilance patriotique. Il a dénoncé les « forces sombres ». Il flotterait en France en ce moment un air des années 1930, quand la droite antirépublicaine occupait la rue pour barrer la route du pouvoir aux forces démocratiques de gauche (« forces de la lumière » sans doute). Voilà qui annonçait Pétain, la « révolution nationale », le racisme et l’antisémitisme. Valls catalogue aussi la « manif pour tous » comme une « tea party à la française ». Tea party, quelle horreur ! Des gens qui se réunissent en famille pour partager leurs idées, la société civile qui prend conscience de sa force, tellement sombre qu’on la croirait spontanée. Il doit bien y avoir des hommes de l’ombre qui tirent les ficelles ! Quel contraste avec la gauche transparente, insensible aux idées des sectes ! Et Valls de conclure par l’appel à l’union nationale, sommant l’opposition de se regrouper autour des valeurs de la République une, laïque et indivisible pour désamorcer le complot des sombres forces.

Mais, coup de théâtre : Valls lui-même, puis le Premier Ministre, annoncent solennellement que la loi ne serait pas proposée au vote du Parlement en 2014. Tournant sociétal qui accompagnerait le tournant économique ? On peut avoir la naïveté de le croire. En réalité, c’est la peur d’une déroute électorale, jointe aux craquements au sein de la majorité, qui a inspiré ce revirement. Mais, au passage, on aura mesuré le potentiel représenté par la société civile, quand elle se manifeste avec fermeté et sérénité.

 
More Articles :

» PMA : amorce de nouvelles réformes sociétales ?

24.000 à Paris, dit la police. 60.000 dit la CGT. Les deux ont raison : les 36.000 de différence représentent des manifestants qui s’étaient écartés du cortège pour aller boire un coup ou pour assurer la relève des grévistes assurant le...

» L’enfant sans père

L’enfant sans père, la famille monoparentale ou unisexuelle : Orwell est dépassé.Manœuvres, mensonges et reniements marquent le début effectif de l’ère Macron. Ce n’est pas pour surprendre ceux qui avaient su déchiffrer la « pensée...

» Garder son sang froid

Un grand nombre de Français sont persuadés qu’une lame de fond va donner au Président une majorité absolue, ou relative (base de quelques tractations ou trahisons ponctuelles). Je comprends leur pronostic, mais il est à mon sens...

» Tâche immense

Victoire ou triomphe ?Emmanuel Macron a remporté une victoire   attendue, mais sans panache puisque les jeux étaient faits d’avance avec le ralliement des Républicains, des Centristes et des Socialistes, et la grande peur de « l’extrême...

» Quelle opposition ?

A la fin de cette semaine nous aurons un Président, ou une Présidente. Mais qu’importe ? De toute façon l’avenir de notre pays est mal engagé. Un quart seulement du corps électoral aura gagné ces élections, encore faut-il préciser que...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...