Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

D’Aristote à René Girard, ils ont abordé les thèmes de l’éternel humain : la nature de l’homme, son destin, sa conscience, la liberté, le pouvoir, la religion, la vie, la vérité, etc. Dans une société où le paraître l’emporte largement sur l’être, se rapprocher des philosophes nous aide à retrouver ce qui importe à long terme, ce qui est le fond de notre humanité et ce qui donne valeur à notre liberté.

64 pages, 30 portraits, 5€

Bulletin de commande

 

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
Notre Dame des Landes : des vertus d’un referendum PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 29 Juin 2016 00:00

En dépit de leur échec, les écologistes continueront à occuper les lieux

 

 

Rejettent-ils la démocratie ? Refusent-ils le verdict des urnes ? Les adversaires de NDDL prétendent au contraire que la démocratie a été trahie. D’une part, les questions posées aux électeurs étaient ambiguës (combien de pistes, sort de l’aérodrome actuel) ; d’autre part, le corps électoral était factice. A leurs yeux ce qui est significatif c’est le vote des riverains du prochain aérodrome : un vrai raz de marée ; le scrutin change de côté au fur et à mesure qu’on s’en éloigne. En tous cas, et contrairement aux Anglais, nos bons Français ne veulent pas accepter le résultat. Ils ont décidé de continuer à occuper le site de NDDL et se proposent d’inviter du beau monde pour manifester avec eux. Les casseurs professionnels de Rennes viendront sans doute en voisins. Dommage que le nouvel aéroport ne soit pas encore construit, les commandos parisiens pourraient aussi venir entre deux défilés entre Bastille et Italie. Avec entêtement et rigueur, Manuel Valls évoque l’expulsion des éventuels manifestants – il se coordonnera avec le Président et le ministre de l’Intérieur comme il a su le faire pour les défilés parisiens.

Le mois de juillet pourrait bien être chaud. La reprise des travaux parlementaires sur la loi travail passera pour une nouvelle provocation. CGT et FO se devront donc de relancer les mouvements sociaux. La fenêtre stratégique est étroite. Trop tard en juillet tout le monde sera en vacances, y compris cheminots, pilotes et routiers français. Trop tôt, l’Euro 2016 occupera trop les esprits et le sentiment sera à l’unité nationale, surtout si l’équipe de Deschamps est toujours « en piste ». Ce qui se passera à Notre Dame des Landes dépendra donc des tours de piste des hommes de Didier Deschamps !

L’apogée de juillet sera donc le jour de notre fête nationale. Ce sera une excellente occasion pour réconcilier l’armée et le peuple, les syndicats et le parlement, la droite et la gauche. Valls et Mélanchon, Une véritable Fête de la Fédération. Elle précèdera Thermidor, qui a des parfums de terreur. Voilà les valeurs de la République enfin reconnues et pratiquées : démocratie directe, manifestations pacifiques, du pain et des jeux, les congés payés et les services publics que le monde entier nous envie. Le cœur de l’Europe battra en France. Le modèle social français et la démocratie à la française feront renaître l’Europe du cœur et de l’esprit. Oui, décidément, le referendum était utile, à quelques jours d’un mois heureux.

 

 
More Articles :

» 2018 : une obscure clarté

L’étoile des Rois Mages a fait toute la lumière sur l’histoire de l’humanité, elle a indiqué pour les siècles des siècles la voie de l’espoir, de la vérité et de la vie. Aurons-nous une Epiphanie au cours de cette année 2018 ?...

» Pourquoi les Français n’aiment pas les réformes

Jupiter est par nature olympien. Il devait donc s’adresser aux humains du haut du Parthénon. L’héroïsme politique s’exprime plus facilement à Athènes, aujourd’hui ville de Tsipras, symbole de la démocratie européenne.  

» Le héro auto-proclamé

« Nous devons renouer avec l’héroïsme politique » : la couverture du Point, déjà riche du portrait de notre Président, s’enlumine de cette phrase extraite de l’interview-fleuve donnée au bon peuple par Emmanuel Macron en cadeau de...

» Turquie : la dictature est en place

Un simulacre de referendum a donné une majorité étique et contestée à Erdogan

» Trump contre Kim Jong-Un

Que signifie le spectaculaire bras de fer entre les deux chefs d’Etat ?

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1360 du 18 avril 2018

Editorial : Un an après
Actualité
:
L’interview de trop - Des interviews pour rien
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Jean Baptiste Noé, La parenthèse libérale


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...