Commandez

Catalogue de la Sefel l www.libres.org

A l’occasion du bicentenaire d’Alexis de Tocqueville et de la 28ème Université d’Eté de la Nouvelle Economie (2005), l’ALEPS plaide pour le retour de la société civile :
« Beaucoup de nos contemporains ne font plus confiance à la société politique pour surmonter la crise économique, sociale et morale qui frappe le pays. Alors, ne serait-il pas temps de se tourner vers la société civile ? Mais où est-elle ? Que fait-elle ? Que pourrait-elle faire ? » Et aujourd’hui ?
 

55 pages, gratuit

Bulletin de commande

 

Portait

 

Economiste classique

Contresens sur la valeur travail

Adam Smith avait créé une ambiguïté en juxtaposant trois lectures de la valeur travail : travail incorporé, travail épargné, travail échangé. Ricardo va lever l’incertitude en choisissant la valeur du travail incorporé, malheureusement la mauvaise !

Lire la suite...
Les Etats-Unis : du 11 septembre au 8 novembre PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 13 Septembre 2016 00:00

De la célébration de l’attentat des Twin Towers aux élections présidentielles

 

Quinze ans plus tard, l’Amérique jadis première puissance mondiale est devenue un pays en plein désarroi. La célébration anniversaire de dimanche dernier a été l’occasion de rappeler le courage et la grandeur d’une nation frappée au cœur. La mémoire des victimes a été honorée, l’héroïsme des pompiers, des policiers et du peuple de New York a été évoqué, la nouvelle tour du World Trade Center appelée longtemps « Liberté » témoigne de la volonté des Américains de reconstruire un monde nouveau sur les ruines laissées par les barbares. Mais qu’ont fait les Etats-Unis de leur religion de la liberté ?

Obama a bien reçu le Prix Nobel de la Paix en 2009 "pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples", son règne a été celui du déclin permanent des valeurs fondatrices de la nation américaine : la liberté et la charité. Que reste-t-il du message de Reagan : L’Amérique est de retour ? La campagne des présidentielles a révélé le désarroi politique dans lequel est plongé le pays. Hilary Clinton, aujourd’hui en voie de retrait, a mené une vie de scandale et de mensonge. Son adversaire Sanders est un communiste admirateur de Chavez et Castro. Trump est le pire candidat que les Républicains pouvaient avoir mais il exprime la colère de citoyens révoltés par l’immoralité, le communautarisme, la corruption et l’impiété. Comment le plus grand pays du monde peut-il offrir ce vil échantillon de candidats ? Un article de Guy Millière, grand connaisseur des Etats-Unis (où il vit maintenant), paru dans les 4 Vérités (2 septembre) donne l’explication : la reconquête du pouvoir par les démocrates les plus socialistes a gonflé démesurément l’Etat Providence, qui n’a cessé d’acheter les voix des minorités ethniques, elles-mêmes multipliées par une immigration incontrôlée. Aides et subventions multipliées, nationalisation des assurances sociales, réduction des libertés locales et renforcement de l’administration fédérale, budgets fédéraux en déficit abyssal : que reste-t-il de la vieille Amérique ? La croissance économique a été sauvée par la découverte des gaz de schiste et le libre échange avec le Canada, mais aussi par la surcote du dollar. Elle demeure cependant fragile et ne résisterait pas à une poussée isolationniste.

Faut-il en tirer une conclusion pessimiste à long terme, et une Amérique affaiblie fait-elle craindre pour la paix mondiale ? On a vu les Etats-Unis au plus bas avec le socialisme de Roosevelt, avec la défaite au Viet Nam. Mais les structures mentales et institutionnelles ont permis à la nation de se retrouver : la tradition est plus forte que la trahison. Il y aura d’autres Reagan s’il y a toujours un peuple fier, croyant et chaleureux. A Washington comme à Paris il faut réduire l’Etat et ses méfaits, il faut retrouver le sens de la liberté.

 
More Articles :

» COP 21 : Résistances à Trump

Pourquoi cette unanimité ? Est-elle toujours légitimée ?

» Peste verte, peste rouge

L’heure est à l’international : festival de Cannes, Roland Garros, mais aussi OTAN à Bruxelles jeudi dernier, G7 à Taormina samedi, hier Poutine à Versailles, mais encore hélas lundi dernier à Manchester. 

» Les 100 jours de Trump

Le bilan est-il aussi négatif que le disent les commentateurs français ?

» La majorité de Trump éclate

Les Républicains les plus libéraux rejettent un texte trop accommodant

» Trump accroît le budget de la défense de 10 %

C’est l’annonce majeure de son discours au Congrès ce soir

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1333 du 12 septembre 2017


Editorial : Pourquoi les Français n’aiment pas les réformes

Connaissance du libéralisme : Le renard libre dans le poulailler libre - La loi, la liberté et le droit - Droit,morale et religion

Avis à nos lecteurs : 8ème Week end de la Liberté


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...