Alstom : l’emploi à 1 million d’euros Imprimer
Écrit par Jacques Garello   
Mercredi, 05 Octobre 2016 00:00

En période électorale rien n’est trop beau pour sauver des voix

 

Dans cette affaire on ne sait pas très bien ce que l’on a voulu sauver : les voies ferrées sur lesquels des TGV circuleront à la vitesse d’un train à vapeur, ou les voix ralliées à Hollande et son équipe. 500 emplois sauvés, cela ne représenterait-il pas des centaines de milliers d’électeurs, enfin persuadés que Hollande a tenu ses promesses, qu’il n’a pas trahi pour verser au capitalisme, comme l’infâme Macron ?

Le montage d’un achat par l’Etat de locomotives destinées à la SNCF qui pourra rembourser grâce aux subventions de l’Etat est une merveille de l’économie dirigée. C’est aussi se moquer des contribuables, toutes catégories confondues. C’est enfin se moquer des ouvriers eux-mêmes. Pourquoi ne pas allouer à chacun d’entre eux un million d’euros en primes de départ ? On vient de leur administrer la preuve que ce qui est important pour le gouvernement ce n’est pas leur pouvoir d’achat mais la statistique de l’emploi. Ils sont sauvés non pas pour leur ardeur au travail et leur compétence, mais pour s’être trouvés là au bon moment. Voilà bien le progrès social : on peut l’attendre bien plus sûrement de l’Etat Providence que de la liberté économique.

 
More Articles :

» Macron : Empathique et Emphatique

Empathique : il s’est adressé à de nombreuses catégories de Français en comprenant leur inquiétude, leurs besoins, en les remerciant et les encourageant à faire un effort salutaire pour tous. Emphatique : il a grossi démesurément les...

» Fin des privilèges des cheminots

Dans son programme Emmanuel Macron avait annoncé une disparition des régimes spéciaux de retraites. Mais il a ensuite précisé que c’est en 2018 seulement qu’il ouvrira ce dossier explosif. Alors pourquoi avoir évoqué hier le privilège...

» Alstom, une affaire d’Etat

Alstom n’est pas une entreprise industrielle, mais une affaire d’Etat. L’Etat est à l’origine des déboires actuels de la firme et l’Etat prétend maintenant sauver les emplois et l’avenir du site de Belfort. Le scénario n’est...

» Le bateau de la CGT prend l’eau

Dépôt de bilan de la SNCM, échec de la grève à la SNCF : la CGT moribonde ?

» Le droit de grève n’est pas un droit

Bien au contraire, il porte atteinte aux principes généraux du droit