Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Publication trimestrielle depuis plus de 40 ans, le Bulletin rend compte de la vie de l’ALEPS mais il propose aussi dans chacun de ses numéros plusieurs études de ses administrateurs, dont Fred Aftalion, Axel Arnoux, Jacqueline Balestier, Jean Philippe Feldmann, Georges Lane, Bertrand Lemennicier, Pascal Salin, Patrick Simon.

50 pages, Abonnement  annuel : 50€,  numéros anciens 5€ suivant disponibilité

Bulletin d'abonnement

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

Lire la suite...
Angela Merkel en passe de réélection PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 13 Décembre 2016 00:00

Plébiscitée au congrès de la CDU elle a de fortes chances d’être réélue

 

On avait trop vite enterré la chancelière après les défaites de la CDU dans plusieurs élections régionales depuis un an. On avait beaucoup exagéré la colère populaire contre le traité de libre échange nord atlantique, ou contre la vague massive d’immigrants qui sont venus s’installer en République Fédérale.

La tendance s’est inversée depuis un mois. Perdante dans les sondages en août dernier, Angela Merkel est aujourd’hui favorite. Le traité a capoté et l’installation des immigrés se fait progressivement, méthodiquement, à la manière allemande : d’abord fixer les règles du jeu, ensuite exiger un effort personnel d’apprentissage de la langue, de formation professionnelle, et parvenir à trouver des logements convenables et des écoles pour les enfants. Il n’y a pas d’Etat Providence en Allemagne, et peuvent vivre bien ceux qui travaillent bien. Il n’y a pas de chômage dans ce pays, grâce à la politique de rigueur (appelée en France « austérité »)

Le premier signe de succès pour Angela Merkel a été son score au congrès de la CDU le 19 novembre quand elle a présenté sa candidature à la fonction suprême : 89,7 %. Certes elle avait fait le même score au cours des consultations antérieures, mais la conjoncture était moins difficile. D’autre part, la CSU (Chrétiens démocrates de Bavière, alliés indéfectibles de la CDU mais plus radicaux dans leur libéralisme) s’est totalement ralliée à sa candidature.

Aujourd’hui, la gauche manque et d’unité et de programme, même si une alliance du SPD (socialiste) avec les Verts et Die Linke (communiste) demeure possible. La route de la victoire en 2017 est donc ouverte. Seul risque à l’horizon, l’Alliance pour l’Allemagne, nationaliste, mais hors jeu pour ce genre d’élections.

Ce qui inspire deux commentaires :

-         Depuis l’élection de Donald Trump et le Brexit, Angela Merkel apparaît comme leader et défenseur incontestée de l’Europe, gardienne des valeurs et des institutions, ce qui lui vaudra un soutien non seulement dans son parti et son pays, mais dans l’Union entière (d’autant plus qu’il y aura cinq mois de vacance du pouvoir en France).

-         Ce sera le quatrième mandat de la Chancelière, ce qui prouve que les électeurs font confiance à ceux et celles qui réforment et appliquent un programme libéral. Margaret Thatcher avait bénéficié de cette même fidélité. Réformer ce n’est pas perdre les élections, c’est les gagner.

 

 
More Articles :

» Fin des privilèges des cheminots

Dans son programme Emmanuel Macron avait annoncé une disparition des régimes spéciaux de retraites. Mais il a ensuite précisé que c’est en 2018 seulement qu’il ouvrira ce dossier explosif. Alors pourquoi avoir évoqué hier le privilège...

» Angela Merkel lance sa campagne

Rien de révolutionnaire : elle garde un cap qui vaut le succès à son pays

» La chute de Raqqa

Le califat est détruit, mais l’imbroglio politique demeure

» Apaisée ou assommée ?

La France sort de la canicule électorale. Dans quel état ? Apaisée, rassurée par la perspective d’un Président qui a « réussi son pari » et qui dispose des moyens institutionnels qui annonceraient des réformes décisives ? Assommée,...

» Theresa May à Paris

Cherche-t-elle un allié pour un Brexit adouci ?

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1333 du 12 septembre 2017


Editorial : Pourquoi les Français n’aiment pas les réformes

Connaissance du libéralisme : Le renard libre dans le poulailler libre - La loi, la liberté et le droit - Droit,morale et religion

Avis à nos lecteurs : 8ème Week end de la Liberté


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...