Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Pas de sérieuse diminution des dépenses publiques sans réduction du périmètre de l’Etat. Des privatisations généralisées ne nuisent pas à la santé, ni à l’éducation, ni aux communications, ni aux retraites de la population : c’est tout le contraire, comme le prouvent les réformes pratiquées en Allemagne, en Grande Bretagne, en Scandinavie, en Europe Centrale ou au Canada, il est facile, confortable et économique de se passer de l’Etat dans beaucoup de domaines.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

Le fondateur de l’école autrichienne

Carl Menger est souvent associé à Stanley Jevons et Léon Walras comme l’un des piliers de la « révolution marginaliste » qui a fait rupture avec le classicisme anglais de Ricardo et Mill. Il est vrai qu’il cherche, comme ses contemporains, à rendre compte de la rationalité des choix individuels.

Lire la suite...
Fillon devant Macron ? PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 21 Février 2017 00:00

C’est ce qu’indique un sondage publié aujourd’hui même. Et Bayrou ?

 

Evidemment on sait ce que valent les sondages, qui en novembre dernier plaçaient François Fillon en troisième position une semaine avant sa victoire au premier tour des primaires. Mais la conjoncture est aujourd’hui un peu différente, puisque les partisans de Fillon ont besoin d’y croire.

En tout cas, un sondage Elabe effectué pour l’Express et BFM TB (le groupe médiatique de Drahi, pourtant soutien de Macron) confirme la solidité de Marine Le Pen, qui gagne entre 1,5 et 2 points, créditée de 27 à 28 % des suffrages. François Fillon serait maintenant entre 20 et 21 %, devançant Macron entre 17 et 18,5 %.

Ces chiffres ont peut-être un sens réel, dans la mesure où Macron a maladroitement négocié le virage de la colonisation, tandis que Fillon a fait l’impasse sur le Penelopegate, comme semble-t-il beaucoup de ses électeurs voire beaucoup de Français, et est reparti en campagne sans se décourager.
Quant à Marine, elle a l’habileté de se tenir à l’écart des temps forts de la télévision, bien que son voyage à Beyrouth soit un grand succès pour elle. Non seulement elle a été reçue par un chef d’Etat prestigieux et ami de la France, le Général Aoun, mais elle a refusé d’obtempérer aux ordres du grand muphti qui exigeait qu’elle se voile pour la rencontrer.

De toutes façons, et en dépit des apparences, le chemin est encore long avant le premier tour : deux mois, pendant lesquels les positions sont appelées à évoluer. Demain nous saurons si François Bayrou se présente ou soutient Macron. Il est vrai que son impact électoral est si faible que son apport ne saurait être que très marginal ; cependant en 2012 c’est lui qui a fait élire Hollande, et en 2002 il a pris la place de Madelin !

D’autres évènements et d’autres temps forts se succèderont pendant ces deux mois, et parmi les temps forts la première confrontation télévisée sur TF1 le lundi 20 mars entre Le Pen, Fillon, Macron, Hamon et Mélanchon, puis quelque nouveau candidat en possession des 500 signatures…

 
More Articles :

» François Fillon : suicide ou assassinat ?

Sur BFM TV lundi soir la question était « Qui a tué François Fillon ? ». Il y a été fortement suggéré que si François Fillon a perdu les élections il n’a qu’à s’en prendre à lui-même. Mais à la vérité il n’a jamais été...

» La voix de son maître

Les seniors comme moi se souviennent d’une publicité qui a accompagné le lancement du « gramophone » dans les années 1930 mais qui a survécu jusqu’au début des années 1950. Pathé Marconi présentait ses disques (en bakélite) avec...

» Ce budget n’est ni réformateur ni libéral

Où est la réforme budgétaire promise et magnifiée aujourd’hui par les nouveaux dirigeants ?  Les dépenses n’ont pas diminué, les impôts n’ont pas vraiment baisse, et quantité d’innovations sont utopiques ou arbitraires. Un budget...

» ONU : Trump nationaliste et Macron supra nationaliste

Trump est bien Américain : la nation est plus importante que l’Etat, son souverainisme n’exclut pas l’entente avec les autres nations, ensemble et en harmonie. L’ONU ne sert à rien. Macron est bien Français : les Etats doivent se fondre...

» La manif était pour tous, mais tous n’étaient pas là

24.000 à Paris, dit la police. 60.000 dit la CGT. Les deux ont raison : les 36.000 de différence représentent des manifestants qui s’étaient écartés du cortège pour aller boire un coup ou pour assurer la relève des grévistes assurant le...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1351 du 7 février 2018

Editorial : En marche sans bouger
Actualité
:
Trump va régler son compte au FBI - L’Etat ne peut empêcher la neige de tomber - Medef : le libéralisme va-t-il s’inviter dans les élections ? - La Corse ouvrira l’ère d’une République Fédérale
Connaissance du libéralisme :
Entre riches et pauvres l’écart se creuse



Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...