Commandez

Catalogue de la Sefel l www.libres.org

A l’occasion du bicentenaire d’Alexis de Tocqueville et de la 28ème Université d’Eté de la Nouvelle Economie (2005), l’ALEPS plaide pour le retour de la société civile :
« Beaucoup de nos contemporains ne font plus confiance à la société politique pour surmonter la crise économique, sociale et morale qui frappe le pays. Alors, ne serait-il pas temps de se tourner vers la société civile ? Mais où est-elle ? Que fait-elle ? Que pourrait-elle faire ? » Et aujourd’hui ?
 

55 pages, gratuit

Bulletin de commande

 

Portait

La propriété c’est le vol

« Il ne se dit pas en un siècle une formule aussi éblouissante. Je la tiens pour un trésor plus grand que toute la fortune des Rothschild ».

Lire la suite...
En attendant Macron… PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 28 Février 2017 00:00

Il fera connaître demain le détail de son programme économique

 

En attendant il nous régale de ses discours à la Castro et joue toujours les voitures balais. Il faut dire que la force de frappe médiatique est impressionnante : tous contre Fillon, tous contre Le Pen, et tous pour le magicien. Hamon et Mélanchon sont passés en profits et pertes. La seule chance pour la gauche hollandienne de se régénérer est bien celle du fringant homme de nulle part, de nul programme, de nulle foi.

Les harangues de Macron sont difficilement supportables, ponctuées d’applaudissements télécommandés par les militants d’En Marche, qui se multiplient aujourd’hui. Car ils ont l’espoir de devenir les élus de demain : illusion puisque le véritable socle de Macron est dans l’inspection des Finances, l’Institut Montaigne, les transfuges du PS ou du CDI ou de LR ; on laisserait peut-être quelques os à rogner pour Bayrou.

Insupportables, mais révélatrices. Dans les discours du week end dernier, repris en boucle par les chaînes d’information en continu (et bien sûr par BFM TV, la chaîne Drahi), on va de découvertes en surprises.

1° Une explication claire et simple des propos sur la colonisation : ce ne sont ni les colons, ni les harkis qui sont en cause, mais l’Etat français. Il a « rendu hommage à l’ensemble des mémoires et des souffrances […] parce qu’il faut passer l’étape de 1962 ». D’ailleurs ces propos ont été courageusement tenus à Alger.

2° Une explication claire et simple des propos sur la Manif pour Tous : ceux qui ont été humiliés ce ne sont pas les manifestants « brutaux », mais ceux qui en ont été les cibles. Lui-même, dans sa vie personnelle, a été humilié. Il y a plusieurs modèles de famille et « j’ai vécu le conflit des souffrances ». « J’ai toujours été pour le mariage pour tous » et le cas de la GPA devra être tranché après le rapport du Comité National d’Ethique.

3° La sécurité sera assurée grâce à la tolérance zéro, avec la mise en place d’une « police de sécurité quotidienne » (à ne pas confondre sans doute avec la police de proximité).

4° François Fillon avait promis de se retirer en cas de mise en examen, il ne le fera pas. Il fait siffler les médias et met en cause l’impartialité de la justice, ce qui le disqualifie puisque le Président garantit l’indépendance des magistrats.

5° Baisse du nombre de fonctionnaires : 120.000, et embauche dans la fonction publique hors statut (pourtant « ce statut a été inventé par Maurice Thorez », donc respectable)

6° SMIC et rémunérations en fonction de l’âge (idée à éclipses)

7° Age de la retraite à la carte, mais une réforme totale du système

8° Pas de baisse du pouvoir d’achat car il n’y aura pas de hausse des impôts, la CSG à taux réduit sera maintenue. Différemment la CSG pourra être élargie pour compenser la baisse des charges sociales (la CSG sociale est préférée à la TVA sociale de Fillon)

9° Tout ce qui « reste à charge » aujourd’hui (comme les prothèses auditives et les lunettes) sera remboursé

10° La taxe d’habitation sera supprimée pour 80 % des contribuables, l’Etat compensera par des exonérations …

11. la concurrence entre les activités traditionnelles et les entreprises nées de l’ubérisation sera moralisée

12° L’impôt sur le revenu pourra être individualisé : plus de « foyer fiscal » si l’on veut

En conclusion, la France a besoin de solutions mixtes : le clivage idéologique droite/gauche doit disparaître. Les Français n’ont pas les même visions, mais ils ont les mêmes valeurs : la justice sociale et la laïcité (contenue dans la loi de 1905).

 

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1341 du 15 novembre 2017

Editorial : La voix de son maître
Actualité
:
Y = C+I+ [X-M]  - Refondation sur un socle boîteux  - Que se passe-t-il à Riyad ? - Merkel-Macron : front commun à la COP 23
Connaissance du libéralisme :
La transmission de la propriété
Lu pour Vous :
La tyrannie de la redistribution


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...