Commandez

Jacques Garello l www.libres.org

Lettre ouverte aux retraités actuels et futurs, cet opuscule est un véritable condensé de tout ce que Jacques Garello a écrit sur le sujet. A lire absolument si vous vous interrogez sur le futur du système des retraites par répartition.

130 pages, 12€

Bulletin de commande

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

Lire la suite...
Quelles leçons des élections aux Pays-Bas ? PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 21 Mars 2017 00:00

Les Hollandais se sont mobilisés pour soutenir un leader courageux

 

Les commentaires se sont focalisés sur l’échec du « populiste » Geert Wilders dont le parti n’a recueilli que 19 sièges, alors que le premier ministre sortant et Président du Parti libéral, Mark Rutte, dispose de 31 sièges. Ce résultat a constitué une surprise aux yeux de nombreux journalistes et politologues, car il est de bon ton aujourd’hui d’apeurer l’opinion publique avec l’explosion du populisme en Europe. Nous préférons mettre l’accent sur deux faits :

La mobilisation de la société civile : plus de 80 % de participation au vote, et un grand choix offert avec plusieurs partis du centre et de la droite, qui constitueront la base d’un prochain gouvernement de coalition (il y a 150 députés à la Chambre, les partis chrétiens démocrates et sociaux libéraux ont 19 sièges chacun, et la gauche est laminée). C’est donc chez les abstentionnistes que se situent les opposants au populisme : quand le peuple vote le populisme recule.

2° L’image d’un pouvoir fort : Mark Rutte peut dire merci à Erdogan, le président turc qui voulait envoyer ses émissaires faire sa campagne électorale en Europe occidentale. Rutte a refusé la tenue d’un meeting et refoulé le ministre turc des Affaires Etrangères. Son attitude a été qualifiée de « nazisme et fascisme » par le dictateur turc. Mark Rutte est apparu comme un homme courageux, peu impressionné et défenseur de l’honneur de ses compatriotes. Les électeurs mettent leur confiance dans de vrais hommes d’Etat, pas dans des aventuriers. La bourse est redevenue optimiste.

 
More Articles :

» Elections : un nouveau visage pour l’Europe ?

Vote des membres du SPD allemand et des Italiens : incertitude ou instabilité ?

» L’avons-nous mérité ?

Cette année 2017, vous aura peut-être apporté progrès et bonheur dans votre vie privée : tant mieux et je m’en réjouis pour vous. Puissiez-vous la terminer dans la joie de Noël. Mais je suis de ceux que la vie publique aura inquiétés,...

» Les partis : piliers ou prédateurs de la démocratie ?

Ils peuvent être l’un ou l’autre, suivant leurs modes de constitution et de fonctionnement.Cette réflexion ne m’a pas été inspirée principalement par les débats autour des mandats de Christophe Castaner, qui relèvent à mes yeux de...

» Wauquiez : unir la droite n’a pas de sens

Laurent Wauquiez sera sans doute élu à la tête des Républicains en décembre. Il est cependant l’objet de nombreuses critiques dans son parti parce qu’il se situe trop à droite, ce qui ne plaît ni aux centristes jupéistes ni aux...

» Angela Merkel lance sa campagne

Rien de révolutionnaire : elle garde un cap qui vaut le succès à son pays

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...