Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Si le libéralisme n’est pas assez attractif dans notre pays, c’est qu’il n’est pas connu. Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé.
Ce livret rétablit la vérité : non le libéralisme n’est pas la loi du plus fort, non la propriété n’est pas le vol, non l’intérêt personnel n’est pas l’égoïsme, non l’inégalité n’est pas l’injustice, etc. Au contraire, le libéralisme a une dimension éthique : c’est une doctrine de la dignité de la personne humaine et de l’harmonie sociale.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

La crise est inéluctable

A la différence d’Adam Smith et Turgot qui pensaient que l’activité économique apporte le progrès en permanence, grâce à des adaptations permanentes voulues par le marché, Malthus estime que la crise est inéluctable dans un pays industrialisé.

Lire la suite...
Trump contre Kim Jong-Un PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 18 Avril 2017 00:00

Que signifie le spectaculaire bras de fer entre les deux chefs d’Etat ?

 

Dans l’immédiat, le risque de conflit semble énorme. La parade militaire de dimanche à Pyongyang s’est voulue impressionnante et dissuasive : si les Américains veulent la guerre, ils l’auront. Au même moment le porte-avions US Carl Vinson accompagné de lance-missiles nucléaires et de sous-marins se rapproche des côtes coréennes. Donald Trump exige l’arrêt immédiat des lancements de missiles. Kim Jong-Un répond par de nouvelles menaces à la « provocation » américaine. En fait, la riposte coréenne fait long feu, puisque le missile envoyé à la fin de la parade explose peu après son lancement et il n’y aura pas de sixième lancement : en montrant ses muscles, Kim Jong-Un n’a-t-il pas révélé sa graisse ?

Le comportement de Donald Trump ne cesse d’interroger ses partenaires. Incontestablement il y a à la Maison Blanche une volonté de rompre avec la coupable négligence militaire et diplomatique de l’ère Obama. « L’Amérique est de retour » veut dire Trump. Il le dit à sa manière, sans souci des autres, et surtout au mépris de l’ONU, dont l’impuissance est avérée, aussi bien en Syrie (Poutine exige) qu’en Corée. Le jeu se complique de la diplomatie chinoise, d’un côté inquiète de l’inconscience coréenne, d’un autre désireuse d’intensifier ses liens économiques avec le régime de Pyongyang qui s’ouvre progressivement à un capitalisme « à la chinoise », en remettant en particulier de l’ordre dans sa monnaie, le « won », qui n’a rien d’un missile nucléaire.

Finalement s’agit-il d’une mise en scène sans lendemain ou sommes-nous à la veille d’une terrible menace sur la paix mondiale ? On aura remarqué que dimanche place Saint Pierre le Pape François, dans son allocution et sa prière pour la paix, n’a rien dit de la tension coréenne. Le Vatican est perplexe, voire désemparé. Il n’est pas le seul.

 
More Articles :

» Les 100 jours de Trump

Le bilan est-il aussi négatif que le disent les commentateurs français ?

» Turquie : la dictature est en place

Un simulacre de referendum a donné une majorité étique et contestée à Erdogan

» Ecosse, Irlande : les dégâts collatéraux du Brexit

L’explosion du Royaume Uni est un risque politique et économique majeur

» La campagne serait-elle enfin commencée ?

Dix millions de téléspectateurs, pendant trois heures et demie. Trois utopistes, un illusionniste et un président. Voilà ce qu’on retiendra de cette émission dont certains pensent qu’elle a ouvert la campagne. Il est vrai qu’à quelques...

» Dévaluations : externes ou internes ?

Les dévaluations reviennent en force dans le débat économique. Au niveau théorique, tout a été dit par Pascal Salin dans son récent ouvrage « Les systèmes monétaires ». L’actualité a provoqué de nouvelles interrogations : avec le...

Flashes du jour

Macron guérit des écrouelles

Emmanuel Macron en visite à la Faculté de Droit de Lille

 

Lire la suite...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1322 du 16 mai 2017


Editorial : Un triste gouvernement centriste

Conjoncture : Faut-il reparler des retraites ?

Actualité  : Le 13 mai 2017 - Il ne faut pas désespérer Billancourt…ni la CGT

Spécial présidentielles  : Ecrit au lendemain de la victoire de Hollande, il y a cinq ans - L’Europe, terre d’élection pour Emmanuel Macron - Premier entretien avec Edouard Philippe - Emmanuel Macron serait-il Tony Blair ?

Lu pour vous : Pan sur le bec - Il y a libéralisme et libéralisme

Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...