Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Lettre hebdomadaire (40 numéros) qui est dans sa 31ème année : c’est le commentaire libéral de l’actualité économique, sociale et politique, en toute indépendance. C’est aussi une source d’information sur les idées de la liberté dans le monde entier. Editorial de Jacques Garello, chronique de conjoncture de Jean Yves Naudet, rubriques d’actualité, revue des livres, dossiers.

8 pages, Abonnement électronique (format pdf) 40 € (40 numéros par an)

Bulletin d'abonnement

Portait

Un nouveau monde de science et d’industrie

Saint Simon « le dernier des gentilshommes et le premier des socialistes » (se définissait-il modestement) partage l’idée d’Auguste Comte : avec le XIXème siècle le monde est entré dans une ère scientifique.

Lire la suite...
Les Britanniques vont voter jeudi : quels enjeux ? PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 06 Juin 2017 00:00

La sécurité au cœur de la campagne, mais aussi la percée d’une gauche extrême

 

Il y a à peine un mois, une large victoire des Conservateurs était prévue par tous les observateurs. La série d’attentats qui ont frappé l’Angleterre a changé les rapports de force et les élections, maintenues pour après-demain en dépit du drame du London Bridge, vont se faire principalement sur le thème de la sécurité. Les Conservateurs sont accusés de laxisme, mais surtout Theresa May, ministre de l’intérieur de 2010 à 2016 dans le gouvernement Cameron, accusée d’avoir diminué les effectifs et le budget de la police. L’offensive est d’une violence exceptionnelle de la part de Jeremy Corbin, leader des Travaillistes. Il n’a pas laissé passer l’occasion, oubliant que lui-même n’avait pas voté les lois sécuritaires proposés à la Chambre des Communes, et qu’il avait été plutôt du côté des terroristes irlandais jadis. De même son complice Sadiq Khan, maire de Londres, avait la semaine dernière, avant le dernier attentat minimisé le danger : « Pas de raison de s’alarmer », avait-il dit. Il est choquant que le drame ait été politisé à ce point, et pèse sur des élections décisives à plusieurs titres. C’est la première fois depuis Margaret Thatcher que l’extrême gauche marxiste et révolutionnaire réapparaît dans le paysage politique anglais. Des insoumis, à la française.

Hélas, le rapprochement entre France et Angleterre est aujourd’hui porté plus loin : Notre Dame de Paris est théâtre d’une nouvelle barbarie – nous l’apprenons au moment de mettre en ligne.

 
More Articles :

» Wauquiez : unir la droite n’a pas de sens

Laurent Wauquiez sera sans doute élu à la tête des Républicains en décembre. Il est cependant l’objet de nombreuses critiques dans son parti parce qu’il se situe trop à droite, ce qui ne plaît ni aux centristes jupéistes ni aux...

» La chute de Raqqa

Le califat est détruit, mais l’imbroglio politique demeure

» Bayrou citoyen

Le Garde des Sceaux se couvre de ridicule et sa moralité flanche

» Déjà un député en infraction

C’est Sylvain Maillard ; l’un des quatre députés élus au premier tour

» Les abstentionnistes avaient leurs raisons

Leurs raisons n’étaient pas toujours raisonnables, mais tous les abstentionnistes avaient une bonne raison de ne pas voter au premier tour. La raison voudrait maintenant qu’ils se déplacent dimanche prochain. 

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1343 du 29 novembre 2017

Editorial : Le doux commerce
Actualité
:
Le libéralisme est libéral - La grande cause du quinquennat - Agir : Les constructifs se détruisent
- La leçon africaine d’Emmanuel Macrons
Connaissance du libéralisme :
Liberté et Propriété, la synthèse 
Lu pour Vous :
Assemblée Générale 2017 de l’ALEPS - Hervé Novelli lauréat du Prix Renaissance de l’économie


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...