Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

En 2007, l’ALEPS décide douze thinks-tanks libéraux français à proposer en commun un « Guide du candidat ». Six chapitres s’adressent respectivement au chômeur, au contribuable, à l’assuré social, à l’écolier, au citoyen et à l’Européen. Une grille permet de noter  les programmes des divers candidats. Sur 180 points théoriques, le premier est arrivé à 80 points, et Ségolène Royal à 5. On savait déjà que Nicolas Sarkozy ne serait pas libéral.
 

63 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Le fondateur de l’école autrichienne

Carl Menger est souvent associé à Stanley Jevons et Léon Walras comme l’un des piliers de la « révolution marginaliste » qui a fait rupture avec le classicisme anglais de Ricardo et Mill. Il est vrai qu’il cherche, comme ses contemporains, à rendre compte de la rationalité des choix individuels.

Lire la suite...
Un sommet européen pour rien PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 28 Juin 2017 00:00

Bien accueilli, Emmanuel Macron n’a guère été suivi

 

Les chefs d’Etat présents au sommet de l’Union Européenne ont réservé le meilleur accueil à celui qui a fait campagne sur la renaissance européenne et qui a endigué la montée des extrêmes en France. Mais les embrassades ne sont pas des traités et pratiquement aucune des propositions évoquées par Emmanuel Macron dans son interview (cf.page 6) n’a été retenue. Cela n’a pas empêché la presse française, et en particulier Le Monde et Les Echos, de saluer « le retour de la France » et de suggérer que grâce au Président notre pays serait désormais le leader de l’Union, en tandem avec la Chancelière.

Celle-ci a mis tout de suite les choses au point : nous sommes 27 au sein de l’Union, et si l’entente franco-allemande est nécessaire, elle n’est pas suffisante. Il faut tenir compte de tous nos partenaires, d’autant plus que les intérêts sont contrastés a priori.

Certains sujets jugés prioritaires par Macron ont été purement et simplement éludés : le statut des travailleurs détachés (une promesse électorale et une obsession de Mélanchon), la centralisation et le budget de la zone euro (tous les membres de l’UE n’en font pas partie). D’autre part, la mondialisation qui serait pour notre Président la cause des inégalités (réelles ou virtuelles) a meilleure presse chez tous nos partenaires et la Chancelière a défini une règle d’or, celle de la réciprocité, exigée en particulier dans les négociations avec les Etats-Unis et la Chine. De la sorte, les envolées lyriques de Macron n’ont pas eu de prolongement concret au cours de ce sommet : les Européens ne marchent pas au rythme de notre calendrier électoral.

Par comparaison le calendrier électoral allemand (trois mois avant le vote) prend maintenant une importance croissante. Forte de ses victoires récentes dans les consultations locales, Angela Merkel tient la dragée haute à Martin Schultz qui, pour l’instant, est à 20 points de retard sur la Chancelière. Dimanche dernier, Schultz a relancé une nouvelle campagne, moins populiste, moins socialiste que celle qu’il avait menée jusque là et qui avait semble-t-il effrayé les électeurs allemands. Il est passé en quelque sorte de Mélanchon à Macron. Ce qui nous fait rappeler que lors de la visite de Macron au SPD, à quelques semaines de notre présidentielle, Sigmund Gabriel, alors président du SPD, avait clamé : « Une Europe dirigée par Schultz et Macron : faisons un rêve ! ». Schultz a invité Schroëder dont il avait toujours critiqué les lois Hartz sur la réforme de la législation du travail. Voilà que les socialistes allemands deviennent plus modérés que les Républicains français !

 

 
More Articles :

» A quoi servent les riches

Ils servent à diminuer le nombre de pauvres. Voilà un théorème qui devrait mettre fin au grand débat de l’heure : le budget 2018 est-il un budget conçu pour les riches ? Ce débat est déplacé, au moment où les fléaux du chômage et du...

» Les cinq sous de l’APL

L’APL est un feuilleton dont chaque épisode maintenant quotidien nous régale. Mais évidemment cette grande réforme n’affecte ni les causes du déséquilibre budgétaire ni les facteurs de la crise du logement et des loyers …

» Pourquoi les Français n’aiment pas les réformes

Jupiter est par nature olympien. Il devait donc s’adresser aux humains du haut du Parthénon. L’héroïsme politique s’exprime plus facilement à Athènes, aujourd’hui ville de Tsipras, symbole de la démocratie européenne.  

» Pierre Bergé : la gauche caviar ?

C’est une des facettes de cette surprenante personnalité disparue vendredi dernier.Homme d’affaires, mécène, industriel, homme de presse, mais aussi « celui qui incarnait pour beaucoup une certaine « gauche caviar » : tel est le...

» Le héro auto-proclamé

« Nous devons renouer avec l’héroïsme politique » : la couverture du Point, déjà riche du portrait de notre Président, s’enlumine de cette phrase extraite de l’interview-fleuve donnée au bon peuple par Emmanuel Macron en cadeau de...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1343 du 29 novembre 2017

Editorial : Le doux commerce
Actualité
:
Le libéralisme est libéral - La grande cause du quinquennat - Agir : Les constructifs se détruisent
- La leçon africaine d’Emmanuel Macrons
Connaissance du libéralisme :
Liberté et Propriété, la synthèse 
Lu pour Vous :
Assemblée Générale 2017 de l’ALEPS - Hervé Novelli lauréat du Prix Renaissance de l’économie


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...