Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Ce livret destiné à des militants libéraux avait deux objectifs : d’une part, rappeler le contenu du contrat que des candidats libéraux devraient passer avec les électeurs, d’autre part, imaginer deux scénarios de l’alternance : la gauche reconduite en 2002 et en 2007, mais devenue libérale, ou la droite au pouvoir en 2002 et pour longtemps. En fait, la droite a gagné en 2002, mais le scénario « Thatcher » n’a jamais fonctionné, et la gauche reprend le pouvoir en 2012 !

21 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

L’intérêt général, fruit des intérêts personnels

Turgot partage sans doute avec Adam Smith la paternité de la science économique ; contemporains, les deux hommes n’ont cessé de correspondre et de s’influencer mutuellement. Puisque l’économie se ramène au jeu de l’échange, les divers acteurs de la production y recherchent leur intérêt personnel. Les conflits d’intérêts sont naturels, mais ils se règlent harmonieusement par le contrat. Par contraste vouloir établir d’en haut un intérêt général et recourir à la puissance publique pour l’imposer ne fait que contrarier les intérêts des uns pour mieux servir les intérêts des autres. C’est en cela que les procédures marchandes sont supérieures aux administrations politiques.

Lire la suite...
PMA : amorce de nouvelles réformes sociétales ? PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Septembre 2017 00:00

24.000 à Paris, dit la police. 60.000 dit la CGT. Les deux ont raison : les 36.000 de différence représentent des manifestants qui s’étaient écartés du cortège pour aller boire un coup ou pour assurer la relève des grévistes assurant le service minimum. Madame Hidalgo a dû être contente : on ne se bousculait pas dans les rues de la capitale. Mais Philippe Martinez, lui,  a salué la forte mobilisation de ses camarades. Il a vu double sans doute.

Pendant la campagne Emmanuel Macron avait clairement affirmé son opposition à la Gestation pour  autrui  (GPA). Mais il avait laissé entendre qu’il serait en faveur d’une PMA pour tous, en clair la possibilité légale pour une femme sans homme d’avoir un enfant : un enfant sans père, grâce à une « assistance » médicale. Cette réforme « sociétale » est aujourd’hui relancée par Marlène Schiappa, ce qui promet divisions et affrontements sans commune mesure avec ceux qu’a provoqués la loi travail.

 

Marlène Schiappa est Secrétaire d’Etat à l’Egalité des Femmes et des Hommes – une mission régalienne à coup sûr. Elle a assuré hier 12 septembre que « le Président tiendra son engagement d’ouvrir la PMA à toutes les femmes pendant le quinquennat », sans doute en 2018 dans le cadre d’une révision sur la loi bioéthique. Madame Schiappa appelle de ses vœux non seulement l’accès à la procréation des femmes lesbiennes et célibataires, mais aussi la remise en discussion de la GPA. Sa position ne saurait surprendre. Dès son entrée en fonctions elle avait adressé un courrier officiel de soutien aux Femen poursuivies pour leurs exploits à ND de Paris et à la Madeleine. « Je tenais à vous assurer que je partage vos interrogations sur le sens du délit d’exhibition sexuelle dont quatre de vos militantes

doivent répondre […] Les actions que vous conduisez attestent que la nudité des femmes dans l’espace public, symbole de leur droit à disposer librement de leur corps, constitue bien un message politique. Soyez assurées de ma détermination à combattre dans mes fonctions ministérielles et mon engagement militant, tout ce qui peut faire obstacle à l’exercice de ce droit et de cette liberté inaliénables ».

La dame a également protesté à plusieurs reprises contre l’émission du « Jour du Seigneur » diffusée sur France 2, le dimanche matin : une grave atteinte à la laïcité et à la loi de 1905.

Le problème est que cette relance est d’ores et déjà explosive. Les premiers débats dans la presse et à la télévision ont été très vifs, et Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous, entend mobiliser l’opposition à ces réformes dites « sociétales », qui consistent en fait à détruire et la famille, et les enfants, et la religion. Les choses risquent d’être bien plus sérieuses que l’opposition aux réformes économiques et sociales. Au demeurant, le gouvernement actuel est très divisé, et on entendra avec intérêt le Premier Ministre, qui s’est déclaré en 2013 contre la PMA pour tous.

 

 

 
More Articles :

» Retour de l’ordre moral

C’est la dernière idée force de la pensée unique : les histoires autour des agressions sexuelles sont signes d’un retour de l’ordre moral. L’idée envahit les médias, elle a pris une dimension nouvelle avec l’affaire Menuel...

» La manif pour tous : mission accomplie ?

Le succès était au rendez-vous. Mais maintenant ?

» La bataille de Mossoul sera-t-elle décisive ?

On peut le souhaiter, mais rien n’est moins sûr

» La « manif pour tous » : victoire de la société civile

Le gouvernement ne fera pas voter la loi famille en 2014

» Qu’est-ce qui viendra après le mariage pour tous ?

La loi Taubira s’inscrit dans un projet global d’aliénation morale

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...