Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Pas de sérieuse diminution des dépenses publiques sans réduction du périmètre de l’Etat. Des privatisations généralisées ne nuisent pas à la santé, ni à l’éducation, ni aux communications, ni aux retraites de la population : c’est tout le contraire, comme le prouvent les réformes pratiquées en Allemagne, en Grande Bretagne, en Scandinavie, en Europe Centrale ou au Canada, il est facile, confortable et économique de se passer de l’Etat dans beaucoup de domaines.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

La route de la servitude

En décembre 1943 Hayek écrit à Londres un ouvrage qui porte ce titre. En 1945, ce livre lui vaudra la célébrité :

Lire la suite...
Les cinq sous de l’APL PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Septembre 2017 00:00

L’APL est un feuilleton dont chaque épisode maintenant quotidien nous régale. Mais évidemment cette grande réforme n’affecte ni les causes du déséquilibre budgétaire ni les facteurs de la crise du logement et des loyers …

 

Feuilleton : la diminution mensuelle de 5 euros est annoncée par le Premier Ministre, au prétexte d’économie budgétaire. Quelques heures plus tard, le Président s’adresse aux propriétaires, pour leur demander d’abaisser volontairement les loyers mensuels de 5 euros ; geste de solidarité. Les critiques se multiplient : économie ridicule par rapport au montant du déficit budgétaire (Bercy cherche 8 milliards pour rester dans les 3%), transfert du sacrifice des locataires vers les propriétaires, appel à la charité privée, etc. Voici maintenant que le ministre du logement Jacques Mézard donne une nouvelle version : d’une part la baisse des loyers ne sera imposée qu’aux propriétaires de logements sociaux (pour l’essentiel les offices d’HLM) d’autre part l’économie prévue sur les APL sera compensée par un blocage des taux des livrets A, qui eux-mêmes vont à la Caisse des Dépôts et Consignations, qui elle-même finance les HLM. Elémentaire !

L’affaire démontre l’incapacité du gouvernement à gérer sérieusement les problèmes structurels de l’économie française. Le déséquilibre budgétaire ne peut être réduit par des mesurettes portant sur quelques millions (billets des familles de cheminots, APL) mais par une réduction de la taille de la sphère publique. Quant au logement, sa rareté est due à la préférence donnée au « logement social » par opposition (idéologique) à l’investissement locatif privé, bloqué par les réglementations foncières et urbaines, par la captation de l’épargne par la Caisse des Dépôts, par l’aide apportée audit logement social, par la loi SRU, et par le blocage des loyers dans plusieurs agglomérations (dont Paris).

 

 

 

 
More Articles :

» Macron : Empathique et Emphatique

Empathique : il s’est adressé à de nombreuses catégories de Français en comprenant leur inquiétude, leurs besoins, en les remerciant et les encourageant à faire un effort salutaire pour tous. Emphatique : il a grossi démesurément les...

» Quand une discrimination en chasse une autre

C’est aujourd’hui la journée mondiale de la femme. On dénombre actuellement 466 journées mondiales dont 119 ont été officiellement décrétées par l’ONU. En 2018, le calendrier a commencé le 1er janvier avec la journée mondiale de la...

» Cheminots et paysans : quelle réforme ?

On ne parle plus ces jours-ci que de la SNCF et du Salon de l’Agriculture. Il y a deux points communs à ces sujets : d’une part, cheminots et paysans sont en colère ; d’autre part, il est évident qu’il y a urgence et risque de...

» Le doux commerce

Le libéralisme est une utopie : voilà ce que les libéraux devraient dire et se dire. Car à l’heure présente, et surtout en France, il y a un besoin d’utopie, c’est à dire d’un rêve mobilisateur et salvateur. Ce rêve c’est celui du...

» Ce budget n’est ni réformateur ni libéral

Où est la réforme budgétaire promise et magnifiée aujourd’hui par les nouveaux dirigeants ?  Les dépenses n’ont pas diminué, les impôts n’ont pas vraiment baisse, et quantité d’innovations sont utopiques ou arbitraires. Un budget...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1361 du 25 avril 2018

Editorial : La sueur des autres
Actualité
:
La vraie nature de l’impérialisme américain - Jeunesse et éloquence : Macron a séduit les Américains - Gentils étudiants et méchants CRS
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Pierre Bentata, Les désillusions de la liberté


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...