Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

En 2007, l’ALEPS décide douze thinks-tanks libéraux français à proposer en commun un « Guide du candidat ». Six chapitres s’adressent respectivement au chômeur, au contribuable, à l’assuré social, à l’écolier, au citoyen et à l’Européen. Une grille permet de noter  les programmes des divers candidats. Sur 180 points théoriques, le premier est arrivé à 80 points, et Ségolène Royal à 5. On savait déjà que Nicolas Sarkozy ne serait pas libéral.
 

63 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
Obama a apporté son soutien à Macron : une chance ! PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 09 Mai 2017 00:00

Celui qui a laissé les Etats-Unis dans le pire désordre montre la voie

 

En France on a toujours aimé Obama : 90 % d’opinions positives lors de son élection en 2008, et sa cote n’a jamais changé. Sarkozy en faisait son ami, ils ont tous deux entraîné le G20 dans la pire des politiques après la crise des subprimes. Hollande s’est systématiquement aligné sur la diplomatie d’Obama, dont la nullité a eu pour résultats l’impérialisme du Kremlin et la guerre au Moyen Orient.

Obama, c’est encore le soutien à Hillary, dont le peuple américain n’a plus voulu. Mais évidemment en France on s’est déjà forgé une opinion sur Trump : milliardaire incompétent qui menace la paix et la prospérité. Bref Macron est de gauche, Obama aussi : rien de plus naturel que celui-ci soutienne celui-là, et la droite d’applaudir.

La réalité est un peu différente. L’arrivée de Trump à la Maison Blanche a permis de découvrir (et nombre de Démocrates s’en inquiètent sincèrement) que les affaires fédérales sont en plein désordre. En particulier dans le domaine de la sécurité et de la diplomatie, l’incompétence et la confusion sont à leur comble après huit ans d’administration Obama. Il faudra changer quelque 2.000 hauts fonctionnaires pour que les services vitaux non seulement pour les Etats-Unis mais pour le monde entier soient réorganisés. Trump a commencé par l’urgence, le département de la Défense. Il lui faudra encore quelques mois pour nettoyer la pétaudière Obama. Heureusement Emmanuel Macron ne changera rien : tout est en ordre chez nous.

 
More Articles :

» Les propos d’Emmanuel Macron demain sur TF1

Je vous les donne en avant-première. J’ai en effet mes entrées à l’Elysée, et j’ai pu me procurer les notes préparées pour le Président, qui sera demain au Journal Télévisé de 13 heures pour un entretien avec Jean Pierre Pernaut...

» Quand une discrimination en chasse une autre

C’est aujourd’hui la journée mondiale de la femme. On dénombre actuellement 466 journées mondiales dont 119 ont été officiellement décrétées par l’ONU. En 2018, le calendrier a commencé le 1er janvier avec la journée mondiale de la...

» Cheminots et paysans : quelle réforme ?

On ne parle plus ces jours-ci que de la SNCF et du Salon de l’Agriculture. Il y a deux points communs à ces sujets : d’une part, cheminots et paysans sont en colère ; d’autre part, il est évident qu’il y a urgence et risque de...

» En marche sans bouger

Je suppose que vous avez réagi à l’annonce, vendredi dernier, de l’arrêt de la Cour de Cassation précisant que le conducteur d’un véhicule à l’arrêt, moteur arrêté, pouvait être poursuivi et condamné pour tenir son téléphone...

» La guerre économique n’aura pas lieu

Je suis naturellement inquiet par la montée du protectionnisme, qui a gâché le plaisir de l’élite mondiale réunie à Davos. En 2008, après la crise des subprimes, le G20 (sous l’influence conjointe d’Obama et Sarkozy) avait mis ses...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...