Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Ce livret destiné à des militants libéraux avait deux objectifs : d’une part, rappeler le contenu du contrat que des candidats libéraux devraient passer avec les électeurs, d’autre part, imaginer deux scénarios de l’alternance : la gauche reconduite en 2002 et en 2007, mais devenue libérale, ou la droite au pouvoir en 2002 et pour longtemps. En fait, la droite a gagné en 2002, mais le scénario « Thatcher » n’a jamais fonctionné, et la gauche reprend le pouvoir en 2012 !

21 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
Quelques impressions fortes après la victoire de Fillon PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Novembre 2016 00:00

L’importance et la consistance de la victoire n’ont échappé à personne

 

Banalité peut-être, mais on a tout de même parlé de séisme et certains redoutent même les répliques. Un geste révélateur de Fillon : à la fin de son allocution la main sur le cœur et la révérence au public, pour souligner qu’il met son talent au service des Français. Les « valeurs de la France » ont heureusement remplacé les « valeurs de la République ».

Jacques Garello a évoqué les personnalités qui se sont succédées à l’antenne. Il a raison : nombreux sont ceux qui embrassent Fillon pour le mieux étouffer. Les savants politologues et instituts de sondage démontrent déjà qu’il n’est pas possible de vaincre en mai prochain sans « amodiation » du programme (Laurent Cayrol). Pierre Gattaz refuse de se réjouir de la victoire de Fillon « Le Medef ne fait pas de politique » (il préfère le « dialogue social »), « Le Circe a été un succès » (merci à Hollande). Des téléspectateurs de FR2 ont été choqués par Valérie Boyer, qui portait une chaîne avec une croix ! Wall Street Journal et Corriere Della Serra ont fait la une sur la victoire de Fillon.

Les commentaires les plus durs reviennent au Front National, qui assurément perdra des électeurs. Marine Le Pen : « C'est le pire programme de casse sociale (expression de qui ??) qui n'ait jamais existé, le pire programme européiste qui n'ait jamais existé. Jamais aucun candidat n'est allé aussi loin dans la soumission aux exigences ultra-libérales de l'Union européenne. » et Florian Philippot : « c’est la mondialisation sauvage » et mieux encore : A Argenteuil Fillon a inauguré la plus grande mosquée de France ». Arnaud Montebourg va sauver la gauche : "Face à un candidat libéral, très libéral, durement libéral et même ultra libéral qu'est François Fillon (...), il est impossible que nous ayons un candidat social libéral ». Une pierre dans le jardin d’Emmanuel Macron, qui n’est pas perturbé, mais bredouille beaucoup : « des femmes et des hommes qui sont profondément en désaccord sur des sujets essentiels pour notre pays aujourd'hui (...) vont faire mine de se rassembler."

Il faut se préparer dans les mois prochains à des torrents d’injures et de mensonges et les syndicats de fonctionnaires sont déjà dans la rue. La caravane passe…

 

 

Flashes du jour

Macron guérit des écrouelles

Emmanuel Macron en visite à la Faculté de Droit de Lille

 

Lire la suite...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1318 du 18 avril 2017


Editorial : 23 avril : fête de la Miséricorde

Conjoncture : Diminuer les charges sociales

Actualité  : Turquie : la dictature est en place - Trump contre Kim Jong-Un

Spécial présidentielles  : Pourquoi nous, économistes, soutenons Fillon - Fillon - Macron : comparaisons

Lu pour vous  : Sur le site libres.org : veille de campagne

Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...