Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

La propriété c’est le vol

« Il ne se dit pas en un siècle une formule aussi éblouissante. Je la tiens pour un trésor plus grand que toute la fortune des Rothschild ».

Lire la suite...
Quelques impressions fortes après la victoire de Fillon PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 30 Novembre 2016 00:00

L’importance et la consistance de la victoire n’ont échappé à personne

 

Banalité peut-être, mais on a tout de même parlé de séisme et certains redoutent même les répliques. Un geste révélateur de Fillon : à la fin de son allocution la main sur le cœur et la révérence au public, pour souligner qu’il met son talent au service des Français. Les « valeurs de la France » ont heureusement remplacé les « valeurs de la République ».

Jacques Garello a évoqué les personnalités qui se sont succédées à l’antenne. Il a raison : nombreux sont ceux qui embrassent Fillon pour le mieux étouffer. Les savants politologues et instituts de sondage démontrent déjà qu’il n’est pas possible de vaincre en mai prochain sans « amodiation » du programme (Laurent Cayrol). Pierre Gattaz refuse de se réjouir de la victoire de Fillon « Le Medef ne fait pas de politique » (il préfère le « dialogue social »), « Le Circe a été un succès » (merci à Hollande). Des téléspectateurs de FR2 ont été choqués par Valérie Boyer, qui portait une chaîne avec une croix ! Wall Street Journal et Corriere Della Serra ont fait la une sur la victoire de Fillon.

Les commentaires les plus durs reviennent au Front National, qui assurément perdra des électeurs. Marine Le Pen : « C'est le pire programme de casse sociale (expression de qui ??) qui n'ait jamais existé, le pire programme européiste qui n'ait jamais existé. Jamais aucun candidat n'est allé aussi loin dans la soumission aux exigences ultra-libérales de l'Union européenne. » et Florian Philippot : « c’est la mondialisation sauvage » et mieux encore : A Argenteuil Fillon a inauguré la plus grande mosquée de France ». Arnaud Montebourg va sauver la gauche : "Face à un candidat libéral, très libéral, durement libéral et même ultra libéral qu'est François Fillon (...), il est impossible que nous ayons un candidat social libéral ». Une pierre dans le jardin d’Emmanuel Macron, qui n’est pas perturbé, mais bredouille beaucoup : « des femmes et des hommes qui sont profondément en désaccord sur des sujets essentiels pour notre pays aujourd'hui (...) vont faire mine de se rassembler."

Il faut se préparer dans les mois prochains à des torrents d’injures et de mensonges et les syndicats de fonctionnaires sont déjà dans la rue. La caravane passe…

 

 

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1330 du 11 juillet 2017


Editorial : La Reconquête

Conjoncture : Taillables et Corvéables à merci

Actualité  : Hambourg : enterrement du G 20 - Les dépenses de Monsieur Hulot - Le service national : Macron relance l’idée de génie - Macron : retour à la baisse immédiate des impôts - Les ordonnances travail présentées à l’Assemblée

Actualité  : Des leaders libéraux ? - A la recherche des intellectuels libéraux - La rentrée de la Nouvelle Lettre


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...