Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Si le libéralisme n’est pas assez attractif dans notre pays, c’est qu’il n’est pas connu. Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé.
Ce livret rétablit la vérité : non le libéralisme n’est pas la loi du plus fort, non la propriété n’est pas le vol, non l’intérêt personnel n’est pas l’égoïsme, non l’inégalité n’est pas l’injustice, etc. Au contraire, le libéralisme a une dimension éthique : c’est une doctrine de la dignité de la personne humaine et de l’harmonie sociale.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
Première Réunion du Forum des Libertés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 25 Avril 2013 15:21

Première Réunion du Forum des Libertés

 

Aix en Provence
lundi 22 avril de 18h30 à 20h00
au Novotel Beaumanoir 

Le thème de ce forum est l’avenir fiscal et administratif des collectivités locales.
La décentralisation pourra-t-elle être enfin réalisée en France ? On voit les difficultés de la suppression des mandats et de la suppression d’un échelon administratif (peut-être les départements ?)
Pendant ce temps, l’Etat renvoie aux collectivités locales la charge de sa faillite et il faut s’attendre à une augmentation considérable des impôts locaux dès l’an prochain. Quand la France jacobinne va-t-elle enfin disparaître ? Quand les collectivités locales retrouveront-elles leurs libertés ?
Le débat sera introduit par Gérard Bramoullé, doyen honoraire de la Faculté d’Economie Appliquée, adjoint aux finances de la ville d’Aix en Provence.
Un débat sera largement ouvert sous la direction de Jacques Garello, Président de l’Aleps.
Les Aixois, mais aussi les personnes de Marseille et des alentours, sont conviées à participer à ce nouvel événement des Forums des Libertés.

 

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...