Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Si le libéralisme n’est pas assez attractif dans notre pays, c’est qu’il n’est pas connu. Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé.
Ce livret rétablit la vérité : non le libéralisme n’est pas la loi du plus fort, non la propriété n’est pas le vol, non l’intérêt personnel n’est pas l’égoïsme, non l’inégalité n’est pas l’injustice, etc. Au contraire, le libéralisme a une dimension éthique : c’est une doctrine de la dignité de la personne humaine et de l’harmonie sociale.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

Lire la suite...
PAQUET CADEAU PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Lundi, 15 Décembre 2008 01:00
 Le Noël de Blanche Neige

Ce n’est pas l’envie qui m’en manque : j’aimerais vous faire un joli cadeau pour cette fin d’année 2008. Le cœur y est, mais l’envoi du paquet est réellement au-delà de mes moyens. La Poste, cette entreprise capitaliste et monopolistique dénoncée à juste titre par Olivier Besancenot, pratique des tarifs hors de commun, car hors de la concurrence. 

Non, le paquet cadeau dont je vous entretiens cette semaine est celui que Nicolas SARKOZY a voulu faire aux Européens avant de quitter la présidence éphémère de l’Union européenne. Sans doute le meilleur cadeau qu’il aurait voulu leur offrir eût-il été de se succéder à lui-même, mais les Irlandais ont tout gâché en refusant le traité de Lisbonne qui aurait institué un président européen stable, dont le premier sur la liste aurait été évidemment le locataire de l’Elysée.

Ces Irlandais font n’importe quoi, mais on en est venu à bout (hélas trop tard) : moyennant un siège au Conseil (en infraction totale avec le texte de Lisbonne), plus la garantie de leur neutralité, plus la garantie de leur souveraineté fiscale (on les comprend, ils ont les impôts et les charges sociales les plus faibles d’Europe), plus la garantie de leur droit à refuser la légalisation de l’avortement, ils ont finalement accepté d’organiser à nouveau un referendum à l’automne prochain – ce qui ne veut pas dire que les électeurs ratifieront le texte de Lisbonne. Paquet cadeau pour l’Irlande. 

Mais ce n’est pas non plus ce paquet que souhaitait notre Président. Il voulait avant tout obtenir le « paquet climat-énergie ». Réduction de 20 % des émissions de CO2, minimum de 20 % d’énergie renouvelable dans le total consommé, économies d’énergie de 20 % au moins. Grâce au génial Grenelle de l’environnement, la France est désormais le meilleur élève de la classe verte. Jean Louis BORLOO et les autres disciples du gourou Nicolas HULOT ont sévi avec efficacité dans notre pays : nouveaux impôts, nouvelles réglementations, tintamarre médiatique assourdissant. Il n’est pas jusqu’à la relance que l’on veut écologique : la construction par milliers d’éoliennes ne va-t-elle pas créer des emplois, l’équipement de tous les édifices publics en installations économes en énergie ne permettra-t-il pas d’éviter la faillite du secteur des bâtiments et travaux publics, les bonus écologiques n’abaissent-ils pas le prix de vente des automobiles ?

Toutes ces belles initiatives méritent d’être étendues au niveau européen, la France ne veut pas garder égoïstement pour elle seule les bienfaits du génie écologique parisien.

Hélas, nous avons affaire à des inconscients, des ignares, des grippe-sous, qui semblent se soucier davantage du pouvoir d’achat de leurs concitoyens que de l’avenir de la planète, qui ne croient guère aux vertus de la politique des grands travaux pour relancer l’économie, et qui n’aiment ni les dépenses publiques somptuaires,  ni  leur  financement  par  des  impôts  nouveaux  et  une  nouvelle

couche d’endettement. Ici, Nicolas SARKOZY n’a pas seulement rencontré l’opposition de Madame MERKEL pour laquelle le temps des embrassades est terminé, mais aussi des Britanniques, qui veulent récupérer l’argent que leur doit l’Union, mais aussi les Polonais, dont 90 % de l’énergie vient du charbon, mais aussi les Tchèques, dont le Président Vaclav KLAUS (qui succèdera à Nicolas le premier janvier) est un économiste viscéralement anti-Verts (on dit même, abomination de la désolation, qu’il est « ultralibéral et europhobe »).

Heureusement notre Président avait plus d’un tour dans son sac et de concessions en concessions il a arraché un accord pour 2020 qui ne signifie pas grand-chose. Il s’imagine que ses amis européens respecteront les lubies françaises. En un mot il croit au Père Noël. Cette naïveté enfantine est touchante, elle met un peu de fraîcheur dans ce monde politique européen trop sérieux, trop près de ses intérêts, et qui n’entend pas l’appel des grandes causes, qui ne comprend pas la douleur de la planète, dont le réchauffement nous fait actuellement froid dans le dos.

Je ne veux pas être en reste, je ne veux pas être débiteur en naïveté à l’égard de notre Président. C’est la raison pour laquelle je lui offre en cadeau le renouvellement de mes vœux de baptême républicain. Je lui renouvelle ma confiance (aveugle) mon admiration (sans borne) mon soutien (inconditionnel). Chère Blanche Neige élyséenne, voici ma pomme.

 

Flashes du jour

Macron guérit des écrouelles

Emmanuel Macron en visite à la Faculté de Droit de Lille

 

Lire la suite...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1323 du 23 mai 2017


Editorial : Garder son sang froid

Conjoncture : Etat actionnaire : des privatisations en vue ?

Actualité  : Les Etats-Unis de retour au Moyen Orient

Spécial présidentielles  : Ce qui attendrait les Français après le 18 juin - La guerre du Code du Travail n’aura pas lieu - Hausse de la CSG : inefficace et injuste - Le programme des Républicains est-il attrayant ?

Actualité libérale

Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...