Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Pas de sérieuse diminution des dépenses publiques sans réduction du périmètre de l’Etat. Des privatisations généralisées ne nuisent pas à la santé, ni à l’éducation, ni aux communications, ni aux retraites de la population : c’est tout le contraire, comme le prouvent les réformes pratiquées en Allemagne, en Grande Bretagne, en Scandinavie, en Europe Centrale ou au Canada, il est facile, confortable et économique de se passer de l’Etat dans beaucoup de domaines.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

Le monétarisme de l’école de Chicago

« L’anti-Keynes » : ainsi a-t-on qualifié Milton Friedman, bien que Keynes ait été contesté dès les années 1930 par l’école autrichienne.

Lire la suite...
Le Sénat américain réagit contre les mensonges verts PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 28 Janvier 2015 00:00

Deux propositions de loi inspirées par les thèses du GIEC ont été repoussées

 

Il s’agissait jeudi dernier 22 d’un débat sur la construction du pipeline Keystone XL destiné à acheminer le pétrole canadien vers les Etats Unis. Deux sénateurs démocrates, Bernard Senders et Joe Manchin, ont proposé des amendements pour faire reconnaître que « l’être humain a un rôle majeur dans le réchauffement de la planète ». Les deux propositions ont été rejetées. Voilà un signe doublement intéressant. D’une part, il augure d’un échec de la grande conférence de Paris sur l’écologie à l’automne prochain, dont on ne va cesser de nous rebattre les oreilles toute l’année : les Américains, et bien d’autres encore, n’accepteront pas, une fois de plus, le diktat des Verts. Il n’existe pas de consensus mondial sur les thèses écologistes. D’autre part, le débat sur le GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution Climatique) est relancé. Après les sévères critiques, voire même les scandales soulevés par le GIEC, les choses s’étaient un peu calmées et le GIEC avait été couronné du sulfureux Prix Nobel de la Paix. Comme l’expliquait avec sa lucidité et son autorité Vaclav Klaus (président de la République Tchèque jusqu’en 2013), la thèse du réchauffement et de la responsabilité des hommes assoiffés de croissance économique n’est qu’un montage politique contre la mondialisation, contre le système capitaliste, contre la liberté. Son ouvrage « Planète bleue en péril vert » traduit en français (en 2009) avec une préface de Jacques Garello démontait avec minutie le complot et les mensonges qui l’étayaient. En France, la pensée unique interdisait d’entendre de tels propos. Mais voici que la NASA vient de publier (octobre 2014) un rapport qui met fortement en doute le réchauffement (il y aurait refroidissement) et qui nie absolument toute corrélation entre température de la planète et niveau d’activité économique depuis 1985, année où l’on a les premières mesures fiables de ces deux grandeurs. Ce rapport de la NASA a inspiré le Sénat américain. On va s’amuser à Paris …

 
More Articles :

» Refroidis ou réchauffés ?

Etes-vous refroidis, voire gelés, par ce printemps de neige ? Ou êtes-vous réchauffistes, persuadés que cette offensive du froid n’est qu’une conséquence du réchauffement de la planète ? Donald Trump a ironisé sur le printemps du...

» COP 21 : Résistances à Trump

Pourquoi cette unanimité ? Est-elle toujours légitimée ?

» Chômage : une bonne nouvelle

La soudaine poussée de chômage en août, due sans doute au réchauffement climatique, est une bonne nouvelle : la courbe du chômage ne s’étant pas inversée François Hollande tiendra sa promesse et ne sollicitera pas un second mandat.Certes...

» Les grèves : ce qu’il en coûtera

On les appelle « mouvements sociaux ». Il ne s’agit pas de mouvements puisque toute activité cesse, et ils ne sont pas sociaux puisqu’ils nuisent à la société. Les grèves, puisqu’il faut les appeler par leur nom, sont le sport favori...

» COP 21 : que reste-t-il de nos amours ?

« Une photo, vieille photo de ma jeunesse »

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...