Syndicats, Lycéens, Etudiants, Cheminots : tous seront là Imprimer
Mercredi, 09 Mars 2016 00:00

Les professionnels de la chienlit seront mobilisés demain

 

 

Nous pouvons nous tromper, mais nous croyons que toutes ces forces vives de la nation tiendront à manifester d’une manière ou de l’autre, pour bien apporter la preuve que le pouvoir est dans la rue. Les jeunes, étudiants ou lycéens prendront exemple sur leurs aînés : ils avaient réussi le tour de force de faire annuler une loi qui avait été déjà promulguée par le Président de la République : ce sont les journées fantastiques du CPE, contrat première embauche, institué par une loi votée à l’initiative du gouvernement de Villepin début 2005. La plupart des manifestants ignoraient le contenu de la loi, mais qu’importait : les gens de la FSU et le bon monsieur Gérard Aschieri les avaient persuadés de quitter leurs lycées et collèges.

Les syndicats, de leur côté, se souviennent avec fierté de la défaite qu’ils ont fait subir à Alain Juppé au cours des grèves de décembre 1995 et de la manifestation de deux millions de personnes (chiffres syndicaux s’entend) : ils prenaient la défense de la Sécurité Sociale, des régimes de retraites des fonctionnaires, et des régimes spéciaux (SNCF, RATP, EDF). Le 15 décembre les trois quarts du plan Juppé avaient disparu, le reste le sera aussi à la veille des fêtes.

Certes, les Cheminots ne feront pas grève contre la loi El Khomry, ils revendiquent apparemment pour améliorer leurs conditions de travail, ou leurs salaires : la SNCF n’a-t-elle pas réalisé des profits considérables dont les salariés n’ont rien vu ? Les syndicalistes n’ont pas vu les subventions versées par l’Etat à sa filiale préférée ! En réalité, la grève tombe bien : elle contribue à amplifier l’écho des manifestations. Tous même combat. Vive la tyrannie du statu quo, et la négation de l’état de droit.

 
More Articles :

» Pourquoi je défendrai Fillon

Je suis personnellement déterminé à défendre la candidature de François Fillon aussi longtemps qu’il ne sera pas mis en examen – il s’est engagé à se retirer dans ce cas. Peu m’importe de savoir si le « parquet national...

» Le vote libéral

C’est un projet concret, c’est une utopie, c’est une réalité.     . 

» La peur au ventre

Parmi les candidats à la primaire de novembre, il en est un qui se voit déjà à l’Elysée, c’est Alain Juppé. Il n’a pas tort, puisqu’il caracole en tête de tous les sondages. C’est ce qui l’amène, dit-il, à tenir un...

» Libéralisme : pragmatique ou global ?

Je faisais remarquer il y a deux semaines que chacun accommode le libéralisme à la sauce qui l’arrange. Je suis heureux de réviser aujourd’hui mon point de vue, surtout après les déclarations d’Alain Juppé, venu du gaullisme social et...

» Refondation de l’Ecole

Après l’avoir démolie, on en visite les ruines : merci Hollande !