Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Les sentiments, bases de la société

Charles Fourier a inspiré Proudhon, mais Marx l’a méprisé. Marx l’économiste rejettera avec violence les « utopies » des Français, construites en ignorance totale des lois de l’économie. Il est vrai que Fourier part du principe qu’une société ne peut être harmonieuse que si elle rencontre les sentiments des individus.

 

Lire la suite...
La liberté scolaire à nouveau en danger PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 22 Juin 2016 00:00

Najat Vallaud Belkacem veut contrôler l’ouverture de classes hors contrat

 

 

Dans notre pays, on appelle « écoles libres » des établissements qui sont sous la tutelle bienveillante du ministère de l’Education Nationale. Cette tutelle est organisée par un contrat, dont les clauses ont été écrites par le législateur. Les établissements « privés » ne peuvent être créés ou ne peuvent accroître le nombre de leurs classes qu’avec le plein accord de l’Etat. Non seulement l’expansion de l’école libre est très limitée, alors même que des dizaines de milliers de familles voudraient y inscrire leurs enfants, mais c’est le ministère qui fixe programmes, rythmes scolaires, délivrance des diplômes, contrôle pédagogique et carrière des enseignants. En contrepartie, les enseignants sont payés sur le budget de l’Education Nationale, et municipalités, départements et régions versent des forfaits par enfant scolarisé et contribuent à certains investissements.

Parce qu’il est impossible de créer des établissements sous contrat dans ces conditions, des parents d’élèves sont de plus en plus attirés par des écoles « hors contrat ». Ils sont prêts à payer ce qu’il faut, ou à contribuer à la marche de l’établissement, suivant les termes d’un accord (librement consenti celui-ci). Ces établissements se sont récemment multipliés, en particulier grâce à la Fondation pour l’Ecole, dirigée actuellement par Anne Coffinier. Elle repère de véritables « entrepreneurs d’école », venus souvent du monde des entreprises où ils ont appris l’importance de la gestion mais aussi de la qualité des relations humaines. A la rentrée prochaine, près de 100 écoles nouvelles s’ouvriront, portant le total aujourd’hui recensé à 1.600 (dont seulement 300 établissements confessionnels). On note que nombre de ces écoles sont créées dans des quartiers « prioritaires » où la plupart des établissements ont échoué dans l’éducation comme dans l’instruction des enfants.

En agitant le chiffon rouge des écoles musulmanes hors contrat, qui pourraient être des centres de « radicalisation », la ministre de l’Education Nationale entend désormais suspendre la création d’établissements et de classes à l’autorisation préalable du ministère. Le prétexte est futile, pour plusieurs raisons : la première est le très faible nombre des écoles musulmanes (57), la deuxième est que les centres de radicalisation sont ailleurs que dans les écoles (les prisons, les mosquées, les écoles à domicile, etc.), la troisième est que les parents musulmans sont capables de veiller à la qualité des enseignements. Mais ne faudrait-il pas aussi fermer beaucoup d’écoles publiques où règnent la violence, la drogue, le racket, le harcèlement ?

La vraie raison est malgré tout donnée par la ministre : il est nécessaire de « faire partager les valeurs de la République », la première de ces valeurs étant, bien sûr, la laïcité, telle qu’elle est conçue par les radicaux laïcards : anti-cléricalisme, anti-religion.

Alors que dans la plupart des pays étrangers, de grandes réformes ont été réalisées pour donner aux familles la liberté des choix scolaires, en organisant autonomie des établissements et concurrence, sans considération confessionnelle, sans discrimination entre public et privé, la France socialiste se singularise en renforçant un système de monopole public, centralisé et contrôlé par les syndicats hostiles à la liberté.

 
More Articles :

» L’Ecole de la République

Il faudrait en finir avec le mythe de l’Ecole de la République et penser sérieusement à l’Ecole des Parents. Le rapport de la Cour des Comptes publié la semaine dernière met en accusation l’Education Nationale et l’incurie dans sa...

» Emmanuel Hollande

Emmanuel Hollande ou François Macron : cette moquerie (d’un goût approximatif) de François Fillon au cours de son interview sur les antennes de RTL jeudi dernier a tout de même une sérieuse valeur pédagogique : Macron ce n’est pas le...

» Les écoles hors contrat pourront se développer

Le Conseil Constitutionnel inflige un camouflet à Najat Vallaud Belkacem

» Elargir ou approfondir ?

C’est le choix décisif que François Fillon doit faire dès maintenant, dans les tout prochains jours. Rassembler est évidemment un impératif non pas pour gagner en mai 2017 mais pour réussir le « changement de logiciel ». Mais qui...

» Les Français reprennent leur sort en mains

C’est à mon sens la grande et rassurante leçon de ce premier tour des primaires. Comme je n’ai cessé de le soutenir (c’est un des chapitres de mon « Vote libéral »), la société civile s’est réveillée dans notre pays et a fait...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...