Commandez

Catalogue de la Sefel l www.libres.org

A l’occasion du bicentenaire d’Alexis de Tocqueville et de la 28ème Université d’Eté de la Nouvelle Economie (2005), l’ALEPS plaide pour le retour de la société civile :
« Beaucoup de nos contemporains ne font plus confiance à la société politique pour surmonter la crise économique, sociale et morale qui frappe le pays. Alors, ne serait-il pas temps de se tourner vers la société civile ? Mais où est-elle ? Que fait-elle ? Que pourrait-elle faire ? » Et aujourd’hui ?
 

55 pages, gratuit

Bulletin de commande

 

Portait

Le père des néo-classiques

Après la « révolution marginaliste » qui avait pris des allures fort différentes dans les œuvres de Jevons, Walras et Menger, il fallait sans doute le talent pédagogique d’Alfred Marshall pour proposer un schéma d’exposition simple des principes de la science économique.

Lire la suite...
Gardons la foi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Mardi, 20 Décembre 2016 00:00

J’ai volontairement place cette dernière Lettre de l’année sous le signe de la foi. D’abord parce que Noël est pour les Chrétiens la promesse de tous les renouveaux.

 

Notre religion a introduit dans l’histoire de l’humanité une rupture déterminante. Le Christ est né pour sauver les hommes victimes de leurs erreurs, de leur orgueil, en se faisant victime lui-même, en rompant ainsi avec l’idée du bouc-émissaire qui devait évacuer la violence sociale mais n’aboutissait qu’à dresser les uns contre les autres, au prétexte que les malheurs devaient bien venir de quelque personne, de quelque nation, de quelque race. C’est la loi de l’amour qui s’est substituée à la loi de l’affrontement. Si la rupture a été annoncée par la naissance de Jésus, elle a mis des siècles à entrer dans les mœurs, car l’homme est faillible, et la violence bestiale est plus facile que l’amour humain. D’ailleurs la prédication de la haine n’a pas cessé avec le christianisme. Mais une foi solide nous a été donnée par la grâce de l’Enfant Jésus et le souffle de l’Esprit Saint, et la Vérité vaincra.

J’ai une autre raison de parler de la foi, et d’inciter tous les hommes et les femmes de bonne volonté à la garder. C’est qu’un espoir libéral est né au mois de novembre. Des doutes sérieux naissent chaque jour sur ce qu’il adviendra de la rupture annoncée par un homme de convictions, qui nous est apparu tel en tout cas. Pour que l’année nouvelle nous apporte ce que nous attendons en vain depuis non pas plus de deux mille ans, mais plus d’un siècle à coup sûr, il nous faut agir, et pour agir il faut y croire.

Voilà pourquoi la plupart des pages de cette Nouvelle Lettre un peu hors série sera surtout faite des idées qui ont marqué ce cinquantenaire de l’ALEPS. Vous y trouverez une esquisse de synthèse libérale des évènements passés, mais aussi des perspectives actuelles. Pour moi, je n’ai aucune difficulté à garder la foi libérale : c’est vous qui me la donnez, parce que vous êtes mes lecteurs assidus et mes soutiens fidèles. Je vous en remercie.

A l’an què ven.

 
More Articles :

» 23 avril : fête de la Miséricorde

Dimanche dernier dans le monde entier deux milliards de chrétiens auront fêté Pâques. Leur foi leur aura permis de reprendre espoir : ils se savent désormais rachetés de leurs fautes et prêts pour porter un message d’amour fraternel.

» Yannick Jadot, candidat des Verts

Cet « inconnu » est en fait un chevronné de la politique

» Eclairer le chemin

Abordons cette année nouvelle avec la lucidité et la détermination voulues.La lucidité nous rappelle que 2016 sera décisive parce que le débat d’idées s’ouvrira enfin, à la veille d’un véritable choix de société. Trois quarts des...

» Liberté et Sécurité

Le débat est engagé : peut-on assurer la sécurité des citoyens sans porter atteinte à leur liberté ? Ce débat est légitime, les meilleurs penseurs libéraux, de Bastiat à Hayek, l’ont abordé et l’ont résolu, tout en insistant...

» La peur ou la foi

Après ces journées de deuil où nous avons offert notre sympathie et nos prières aux victimes et à leurs familles, nous avons un choix décisif à faire pour réagir à la barbarie. Le choix est entre la peur ou la foi. Avec le recul de...

Flashes du jour

Macron guérit des écrouelles

Emmanuel Macron en visite à la Faculté de Droit de Lille

 

Lire la suite...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1322 du 16 mai 2017


Editorial : Un triste gouvernement centriste

Conjoncture : Faut-il reparler des retraites ?

Actualité  : Le 13 mai 2017 - Il ne faut pas désespérer Billancourt…ni la CGT

Spécial présidentielles  : Ecrit au lendemain de la victoire de Hollande, il y a cinq ans - L’Europe, terre d’élection pour Emmanuel Macron - Premier entretien avec Edouard Philippe - Emmanuel Macron serait-il Tony Blair ?

Lu pour vous : Pan sur le bec - Il y a libéralisme et libéralisme

Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...