Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

D’Aristote à René Girard, ils ont abordé les thèmes de l’éternel humain : la nature de l’homme, son destin, sa conscience, la liberté, le pouvoir, la religion, la vie, la vérité, etc. Dans une société où le paraître l’emporte largement sur l’être, se rapprocher des philosophes nous aide à retrouver ce qui importe à long terme, ce qui est le fond de notre humanité et ce qui donne valeur à notre liberté.

64 pages, 30 portraits, 5€

Bulletin de commande

 

Portait

Le monétarisme de l’école de Chicago

« L’anti-Keynes » : ainsi a-t-on qualifié Milton Friedman, bien que Keynes ait été contesté dès les années 1930 par l’école autrichienne.

Lire la suite...
Le rapport Badinter est rassurant PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 27 Janvier 2016 00:00

Rien ne sera changé dans les 61 principes du Code du Travail

 

 

Syndicalistes, communistes de toutes obédiences, verts et rouges : tout le monde se rassure, car  rien ne sera changé dans le Code du Travail qui pourrait les inquiéter sérieusement. C’est du moins ce qui ressort à la lecture du rapport Badinter remis au gouvernement. Si, à l’inverse, les chefs d’entreprises se lamentent, c’est qu’ils n’ont rien compris au dialogue social et veulent conserver leur pouvoir d’exploitation des salariés. D’ailleurs Manuel Valls va apaiser leurs craintes en promettant quelques mesurettes et en versant quelques oboles aux plus petits d’entre eux ; n’est-il pas allé jusqu’à laisser entendre mezzo voce qu’un accord d’entreprise pourrait effacer les 35 heures ? Du même coup, il va calmer son ami Emmanuel Macron qui s’est bien trop avancé en formulant des propositions déraisonnables pour une vraie flexibilité du marché du travail. On revient donc à l’orthodoxie de la lutte des classes, et c’est tant mieux pour inverser la courbe du chômage.

Le rapport Badinter ne change rien dans la forme : pas moins de 61 principes qui doivent être respectés par le législateur, c’est le noyau dur de la réforme. Simplification, concision et clarté.

Le rapport Badinter ne change rien au fond : SMIC maintenu et fixé par la loi, CDI obligatoire, simplement assorti d’une période d’essai « raisonnable » et d’une possibilité de licenciement seulement pour « motif réel et sérieux » et compensé par une indemnité (un genre de prime à la faute professionnelle en quelque sorte). Quant à la durée légale du travail, elle figure dans l’un des 61 principes, aux côtés des privilèges de la représentativité syndicale, du droit de grève sans encadrement légal, de la longe liste des « droits constants », comme primes et congés qui se sont empilés depuis cinquante ans. « C’est clairement le rappel que le Code du Travail est au service des salariés » s’est réjoui Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT dans les colonnes du Monde. Il est aussi au service du chômage et de la discorde sociale. Il est donc justifié de ne le réformer que « d’une main tremblante » d’ici…2017 ! C’est ce qu’on appelle se moquer du monde.

 
More Articles :

» De la communication à l’action

Je dirais plutôt : du mensonge à la réalité. S’agissant du Président, de son gouvernement, de sa vision européenne, les commentateurs ne manquent pas de souligner que le temps de la communication est terminé, il va falloir passer...

» La guerre du Code du Travail n’aura pas lieu

Mais on va donner spectacle pour distraire et impressionner l’électeur

» Beaucoup d’emplois créés, mais toujours plus de chômeurs

Beaucoup plus d’emplois créés en 2016 : de quoi chanter victoire dans les sphères gouvernementales, et même patronales. Mais quels emplois ? Pour combien de temps et dans quels secteurs ? Ces interrogations éclairent en partie le...

» La défaite de la CGT : enfin la paix sociale ?

Battue dans les urnes, sa présence dans la rue et les médias n’est pas atteinte

» Elargir ou approfondir ?

C’est le choix décisif que François Fillon doit faire dès maintenant, dans les tout prochains jours. Rassembler est évidemment un impératif non pas pour gagner en mai 2017 mais pour réussir le « changement de logiciel ». Mais qui...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...