Commandez

Catalogue de la Sefel l www.libres.org

A l’occasion du bicentenaire d’Alexis de Tocqueville et de la 28ème Université d’Eté de la Nouvelle Economie (2005), l’ALEPS plaide pour le retour de la société civile :
« Beaucoup de nos contemporains ne font plus confiance à la société politique pour surmonter la crise économique, sociale et morale qui frappe le pays. Alors, ne serait-il pas temps de se tourner vers la société civile ? Mais où est-elle ? Que fait-elle ? Que pourrait-elle faire ? » Et aujourd’hui ?
 

55 pages, gratuit

Bulletin de commande

 

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
Revue des livres

Retour à la racine > Année 2015

Bulletin Liberté Economique et Progrès Social
PDF Imprimer
Couverture du livre Bulletin Liberté Economique et Progrès Social
Catégorie: Année 2015
Editeur: Aleps
Visites: 3839
Avis des utilisateurs:  / 0
MauvaisExcellent 
Commentaire
Ecrit par Administrator

Le numéro 151 du bulletin trimestriel « Liberté
Economique et Progrès Social » vient de paraître. Avec
ses quarante ans d’âge, il est un peu plus ancien que la
Nouvelle Lettre,. Sa mission est d’abord de donner des
nouvelles de l’ALEPS, mais aussi de recueillir des textes
qui permettent à nos adhérents de diffuser le message
libéral avec plus d’efficacité.
Ce bulletin-ci bénéficie d’un merveilleux coup de jeune :
couverture aérée, articles de taille réduite, et on annonce
la photo couleur pour la prochaine édition. Son format (A 5) est pratique, on
peut expédier et reproduire sans difficulté.
Quelles nouvelles de l’ALEPS ?
D’abord des changements importants au bureau de notre association,
puisque j’ai demandé à Maître Patrick Simon de prendre la présidence, et
qu’Axel Arnoux a pris l’une des deux vice-présidences à la place de Fred
Aftalion. Fred et moi occupions ces postes depuis quelque trente ans : il
était grand temps de laisser place aux jeunes. Tout aussi important : le
conseil s’est enrichi de nouveaux membres : Philippe Nemo philosophe normalien
professeur à l’ESCP Europe, dont nous reparlerons prochainement,
Paul Beaumartin, chef d’entreprise, fondateur du CEREL Cercle études et
de réflexions libérales à Bordeaux, Patrick de Casanove, président du
Cercle Frédéric Bastiat et organisateur des Week end des Libéraux (WEL) à
Dax.
La vie de l’Aleps va s’intensifier à la veille de son cinquantenaire (l’an prochain).
Le programme libéral sera présenté à cette occasion, il sera bienvenu
à quelques mois de l’élection décisive de 2017, il inspirera peut-être une
candidature libérale.
Quels textes dans le bulletin ?
Patrick Simon expose le déclin de la liberté d’expression en France à travers
plusieurs affaires récentes et saisissantes. Patrick Coquart partage son
inquiétude en faisant le bilan des évènements de janvier et les séquelles de
l’esprit du 11 janvier, notamment celles de la réforme Vallaud-Belkacem
dont je vous ai parlé. Jean Yves Naudet, avec sa précision coutumière a
détaillé la loi Macron. Sous le microscope elle est moins brillante qu’il n’y
paraît et n’est pas à la hauteur de la situation de l’économie française.
J’ai écrit sur la soi-disant « austérité » alors que nous sommes en pleine
gabegie et Fred Aftalion sur le même thème explique comment le laisseraller
a pris la place du laissez-faire laissez-passer, principes du libéralisme
économique. Enfin, Nicolas Lecaussin démontre qu’il n’y a qu’une réponse
efficace à l’intégrisme et au communautarisme : le libéralisme.
Bravo pour ce numéro à Jacqueline Balestier, rédactrice du bulletin, secrétaire
de l’ALEPS, présidente du Cercle Libéral et Spiritualiste Français, fondé
jadis par l’un des grands esprits de notre association, Raoul Audouin.Jean Yves Naudet

Date d'insertion: Mardi, 21 Avril 2015 23:03

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...