Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait

 

Economiste classique

Contresens sur la valeur travail

Adam Smith avait créé une ambiguïté en juxtaposant trois lectures de la valeur travail : travail incorporé, travail épargné, travail échangé. Ricardo va lever l’incertitude en choisissant la valeur du travail incorporé, malheureusement la mauvaise !

Lire la suite...
Tocqueville, la société civile et la démocratie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 01 Septembre 2005 13:53
VINGT HUITIEME UNIVERSITE D'ETE

de la

NOUVELLE ECONOMIE

28-31 Août 2005
Aix-en-Provence
TOCQUEVILLE,
LA SOCIETE CIVILE
ET
LA DEMOCRATIE
 

  

Tocqueville, la société civile et la démocratie l www.libres.org


Cette année marque le bicentenaire de la naissance d'Alexis de Tocqueville, célèbre notamment pour son essai sur "La Démocratie en Amérique".
Aujourd'hui, et pas seulement aux Etats-Unis, la démocratie est mise en péril par la crise de l'Etat. D'une part, l'Etat Providence s'est développé grâce au jeu démocratique, souvent transformé en surenchère démagogique. D'autre part l'échec de ce même Etat appelle son retrait mais laisse un vide. Il s'occupait de tout : comment va-t-on faire demain ?

Que nous dit Tocqueville ? La démocratie ne peut être durablement pratiquée que si la société politique, faite des hommes d'Etat et de leur appareil, est limitée et complétée par une dynamique société civile, faite de toutes les communautés locales, professionnelles, familiales, associatives. Tocqueville dit encore que l'éducation et la religion, sources de dignité de la personne, sont les piliers de tout régime démocratique parce qu'elles font les hommes plus libres et plus civils.

Les principes de Tocqueville sont-ils applicables aujourd'hui ? Si l'Etat se retire, la société civile est-elle prête à assumer ses responsabilités ? Là où la société civile a été détruite ou affaiblie, comment la restaurer ? Questions à débattre sérieusement à l'heure des incertitudes européennes ...

PROGRAMME DES JOURNEES
 
Lundi 29 Août 2005 La société civile et la protection des droits individuels
   
   
  Première session : Tocqueville admirateur de la société américaine
    Michael Novak (USA)
    Jean Philippe Feldman (France)
    Jeremy Jennings (Royaume Uni)
   
  Deuxième session : Le défi de la démocratie
    Pr. Enrico Colombatto (Italie)
    Anthony de Jasay (France)
    Philippe Nemo (France)
   
Mardi 30 Août 2005 La production de "biens publics" par la société civile
   
   
  Troisième session : Les échecs de l'étatisation : de l'Etat-Providence à l'initiative privée
    Pr. Gérard Bramoullé (France)
    Georges Lane (France)
   
  Quatrième session : Le fonctionnement de la société civile en matière d'éducation et d'environnement
    Manuel Ayau (Guatemala)
    Valérie David (France)
   
 
Mercredi 31 Août 2005 Les exigences de la société civile : engagement personnel et esprit de service
   
   
  Cinquième session : Les fondements de la société civile : la famille, les associations, les entreprises
    Pr. Jean Yves Naudet (France)
    Axel Arnoux (France)
    Pr. Victoria Curzon-Price (Suisse)
   
  Sixième session : Tocqueville, religion et bien commun
    Pr. Jacques Garello (France)
   
 
 
 

Nouvelle Lettre de la semaine

Génération 2.0 l www.libres.org

Au sommaire du n°1312 du 14 mars 2017


Editorial : Deux foyers majeurs d'irresponsabilité

Conjoncture : La monnaie peut-elle être "souveraine" ?

Spécial présidentielles  : La non-réforme des non-retraites - François Fillon : le soft libéral - François Fillon : c'est de l'abîme que jaillit la lumière

Actualité libérale  : Trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts


Acheter le numéro

Vidéo de la semaine

 

Jacques Garello présente son ouvrage "Le vote libéral"

 

 

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...