Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait

L’intérêt général, fruit des intérêts personnels

Turgot partage sans doute avec Adam Smith la paternité de la science économique ; contemporains, les deux hommes n’ont cessé de correspondre et de s’influencer mutuellement. Puisque l’économie se ramène au jeu de l’échange, les divers acteurs de la production y recherchent leur intérêt personnel. Les conflits d’intérêts sont naturels, mais ils se règlent harmonieusement par le contrat. Par contraste vouloir établir d’en haut un intérêt général et recourir à la puissance publique pour l’imposer ne fait que contrarier les intérêts des uns pour mieux servir les intérêts des autres. C’est en cela que les procédures marchandes sont supérieures aux administrations politiques.

Lire la suite...
Société et subsidiarité PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Vendredi, 01 Septembre 2000 14:06
VINGT TROISIEME UNIVERSITE D'ETE
de la
NOUVELLE ECONOMIE
4-9 Septembre 2000
Aix-en-Provence
SOCIETE ET SUBSIDIARITE

Le XX° siècle aura été celui des Etats souverains. Il nous a valu guerres mondiales et totalitarismes. Aujourd'hui l'Etat est contesté. De l'extérieur, parce que la mondialisation rend théoriques les souverainetés nationales. De l'intérieur, parce que les pouvoirs locaux et l'initiative privée, trop longtemps brimés, peuvent reprendre vigueur en réaction contre l'échec de l'Etat Providence. Elle devra s'organiser suivant le principe de subsidiarité.
La subsidiarité commande d'abord que la société civile renaisse de ses cendres. Elle veut ensuite que les collectivités locales soient investies de nombreuses compétences, et soient gérées dans un esprit de participation active des citoyens, pour limiter les budgets et les réglementations.
Elle suggère enfin que les Etats eux-mêmes soient conduits à des abandons de souveraineté, que les formules fédérales flexibles soient préféres au jacobinisme, et que le droit de sécession soit reconnu.
La subsidiarité doit inspirer les ébauches de construction européenne aussi bien que les projets d'harmonisation mondiale.

PROGRAMME DES JOURNEES
 

Flashes du jour

Macron guérit des écrouelles

Emmanuel Macron en visite à la Faculté de Droit de Lille

 

Lire la suite...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1318 du 18 avril 2017


Editorial : 23 avril : fête de la Miséricorde

Conjoncture : Diminuer les charges sociales

Actualité  : Turquie : la dictature est en place - Trump contre Kim Jong-Un

Spécial présidentielles  : Pourquoi nous, économistes, soutenons Fillon - Fillon - Macron : comparaisons

Lu pour vous  : Sur le site libres.org : veille de campagne

Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...