Commandez

Jacques Garello l www.libres.org

Lettre ouverte aux retraités actuels et futurs, cet opuscule est un véritable condensé de tout ce que Jacques Garello a écrit sur le sujet. A lire absolument si vous vous interrogez sur le futur du système des retraites par répartition.

130 pages, 12€

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
Liberté des actes, dignité des personnes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 01 Septembre 1997 14:11
VINGTIEME UNIVERSITE D'ETE
de la
NOUVELLE ECONOMIE
1-6 Septembre 1997
Aix-en-Provence
LIBERTE DES ACTES,
DIGNITE DES PERSONNES

Personnes et actes : la personne humaine se façonne dans l'action, de même que l'action humaine a pour finalité la personne.

L'homme a besoin de liberté parce qu'il est créateur, capable d'initiative, source de progrès. L'homme sans liberté d'agir est un homme inachevé, blessé dans sa nature et brisé dans son élan. Les systèmes et les programmes politiques qui rejettent l'entreprise et la propriété sont condamnés à la ruine, mais aussi à l'injustice et à l'inhumanité.

Mais la liberté n'a pas pour seul effet de mettre l'homme à la hauteur de sa mission. Elle a aussi pour mérite de permettre à l'individu de rechercher la voie de son propre progrès, de devenir ce qu'il est. Chacun apprend à se juger par rapport aux autres, à se mesurer aux autres, à montrer ce dont il est capable au service de la communauté : l'homme devient la mesure de l'action humaine, l'homme devient la mesure du progrès. Nous progressons en dignité.

Ce lien entre liberté et dignité s'appelle responsabilité.

Quand une société perd le sens de la responsabilité, quand la liberté ne s'accompagne pas du droit, ou quand le droit est arbitraire, on peut redouter le déchaînement des ambitions, des injustices, des pressions politiques et sociales, tandis que les individus sont réduits à la condition d'assistés, de parasites et de corrompus. L'Etat Providence, porteur d'irrespon-sabilité, a engendré l'indignité. L'homme indigne aura perdu sa liberté.

Ces thèmes, d'une dramatique actualité en cette fin de XXème siècle, seront ceux de la XXème Université d'Eté de la Nouvelle Economie. Ils ont été choisis dans le dessein d'illustrer ce qui se fait réellement à Aix depuis vingt ans, avec un succès grandissant.

Depuis vingt ans, des économistes sans doute, mais aussi des personnes de toutes origines, de tous âges, de toutes nations, se retrouvent pour affirmer et approfondir la pensée libérale, en rappelant sans cesse que le libéralisme n'est pas tellement une recette d'efficacité économique que la version la plus complète et la plus stimulante de l'humanisme contemporain. C'est le grand espoir du troisième millénaire, capable de guider les hommes et les nations dans leur quête de bonheur matériel et moral.

PROGRAMME DES JOURNEES
 

Flashes du jour

Macron guérit des écrouelles

Emmanuel Macron en visite à la Faculté de Droit de Lille

 

Lire la suite...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1323 du 23 mai 2017


Editorial : Garder son sang froid

Conjoncture : Etat actionnaire : des privatisations en vue ?

Actualité  : Les Etats-Unis de retour au Moyen Orient

Spécial présidentielles  : Ce qui attendrait les Français après le 18 juin - La guerre du Code du Travail n’aura pas lieu - Hausse de la CSG : inefficace et injuste - Le programme des Républicains est-il attrayant ?

Actualité libérale

Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...