Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

En 2007, l’ALEPS décide douze thinks-tanks libéraux français à proposer en commun un « Guide du candidat ». Six chapitres s’adressent respectivement au chômeur, au contribuable, à l’assuré social, à l’écolier, au citoyen et à l’Européen. Une grille permet de noter  les programmes des divers candidats. Sur 180 points théoriques, le premier est arrivé à 80 points, et Ségolène Royal à 5. On savait déjà que Nicolas Sarkozy ne serait pas libéral.
 

63 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

La crise est inéluctable

A la différence d’Adam Smith et Turgot qui pensaient que l’activité économique apporte le progrès en permanence, grâce à des adaptations permanentes voulues par le marché, Malthus estime que la crise est inéluctable dans un pays industrialisé.

Lire la suite...
Liberté des actes, dignité des personnes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 01 Septembre 1997 14:11
VINGTIEME UNIVERSITE D'ETE
de la
NOUVELLE ECONOMIE
1-6 Septembre 1997
Aix-en-Provence
LIBERTE DES ACTES,
DIGNITE DES PERSONNES

Personnes et actes : la personne humaine se façonne dans l'action, de même que l'action humaine a pour finalité la personne.

L'homme a besoin de liberté parce qu'il est créateur, capable d'initiative, source de progrès. L'homme sans liberté d'agir est un homme inachevé, blessé dans sa nature et brisé dans son élan. Les systèmes et les programmes politiques qui rejettent l'entreprise et la propriété sont condamnés à la ruine, mais aussi à l'injustice et à l'inhumanité.

Mais la liberté n'a pas pour seul effet de mettre l'homme à la hauteur de sa mission. Elle a aussi pour mérite de permettre à l'individu de rechercher la voie de son propre progrès, de devenir ce qu'il est. Chacun apprend à se juger par rapport aux autres, à se mesurer aux autres, à montrer ce dont il est capable au service de la communauté : l'homme devient la mesure de l'action humaine, l'homme devient la mesure du progrès. Nous progressons en dignité.

Ce lien entre liberté et dignité s'appelle responsabilité.

Quand une société perd le sens de la responsabilité, quand la liberté ne s'accompagne pas du droit, ou quand le droit est arbitraire, on peut redouter le déchaînement des ambitions, des injustices, des pressions politiques et sociales, tandis que les individus sont réduits à la condition d'assistés, de parasites et de corrompus. L'Etat Providence, porteur d'irrespon-sabilité, a engendré l'indignité. L'homme indigne aura perdu sa liberté.

Ces thèmes, d'une dramatique actualité en cette fin de XXème siècle, seront ceux de la XXème Université d'Eté de la Nouvelle Economie. Ils ont été choisis dans le dessein d'illustrer ce qui se fait réellement à Aix depuis vingt ans, avec un succès grandissant.

Depuis vingt ans, des économistes sans doute, mais aussi des personnes de toutes origines, de tous âges, de toutes nations, se retrouvent pour affirmer et approfondir la pensée libérale, en rappelant sans cesse que le libéralisme n'est pas tellement une recette d'efficacité économique que la version la plus complète et la plus stimulante de l'humanisme contemporain. C'est le grand espoir du troisième millénaire, capable de guider les hommes et les nations dans leur quête de bonheur matériel et moral.

PROGRAMME DES JOURNEES
 

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...