Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait

Les produits s’échangent contre les produits

Cette formule est aujourd’hui connue sous le nom de « loi de Say ».

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
DEVELOPPEMENT

Le développement économique se caractérise non seulement, comme la croissance, par une augmentation durable de la production et des principales grandeurs économiques, mais encore et surtout par d'importants changements des structures et des mentalités; plus qu'un simple phénomène quantitatif, le développement est de nature qualitative.

COMMENTAIRE Cette idée est bien illustrée par l'analyse très connue de W.W. ROSTOW, qui distingue cinq étapes dans la croissance économique, (sociétés traditionnelles, conditions préalables au décollage, décollage, marche vers la maturité, consommation de masse). Pour chacune de ces cinq étapes, les changements décisifs concernent l'attitude des individus et les institutions. On peut simplement se demander s'il y a une chronologie nécessaire dans la marche au développement. Il semblerait qu'on puisse "brûler les étapes" si les comportements et les institutions permettent à des personnes désireuses de progresser de le faire en travaillant, en entreprenant et en commerçant .

La nouvelle théorie du développement (P. BAUER, D.LAL, J. SIMON) insiste sur l'importance des ressources humaines, loin d'être négligeables dans les pays pauvres, mais qui ne trouvent pas souvent à s'exprimer, en particulier à cause des contraintes politiques et sociales qu'elles subissent. L'erreur a donc peut-être consisté à voir le développement de manière trop macro-économique, et de sous-estimer le rôle des effets d'entraînement micro-économiques. Cette erreur a revêtu plusieurs formes. L'une a été celle de l'aide publique, en imaginant que les subventions données à des gouvernements pouvaient changer la marche des économies; une masse d'investissements publics ne débouche pas mécaniquement sur un progrès, et la plupart des fonds sont détournés ou gaspillés. L'autre forme de l'erreur a consisté à privilégier le plan comme instrument de démarrage. En fait, le plan est incapable de déclencher et d'organiser le démarrage, parce qu'il véhicule des informations de moindre qualité que celles que peuvent recueillir des entrepreneurs marchands. D'autre part les planificateurs du Tiers Monde ont toujours privilégié les investissements lourds et spectaculaires accompagnés d'une administration pléthorique et ruineuse. Il y a donc une corrélation assez nette entre la liberté économique et le niveau de développement comme le montre par exemple les calculs d’indices de liberté économique.

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres