Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Erreur
  • JDispatcher::register: Event handler not recognized.
Actualité


Du pain et des jeux : les jeux sont là mais le pain manque PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 15 Septembre 2017 00:00

« Panem et circenses » : les empereurs et les prétoriens romains savaient que le peuple se faisait docile quand il mangeait à sa faim et pouvait se régaler des jeux du Colisée. En France la maxime est une recette de gouvernement aujourd’hui comme hier. Aujourd’hui les jeux sont là : non seulement les Jeux Olympiques de 2014 mais aussi les jeux organisés à cette occasion. Mais le pain manque : la croissance française ne nourrit pas le peuple.

Lire la suite...
 
L’accueil des immigrants en Europe : Le Pape a-t-il changé d’opinion ? PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 15 Septembre 2017 00:00

Après avoir déclaré de façon assez surprenante que l’Europe n’en faisait pas assez pour les immigrés, le Pape François modère sa position : une immigration massive et désordonnée ne peut conduire à une intégration véritable. Le droit d’émigrer et le devoir des Européens ne doivent pas faire oublier les devoirs des immigrants.

Lire la suite...
 
La manif était pour tous, mais tous n’étaient pas là PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Septembre 2017 00:00

24.000 à Paris, dit la police. 60.000 dit la CGT. Les deux ont raison : les 36.000 de différence représentent des manifestants qui s’étaient écartés du cortège pour aller boire un coup ou pour assurer la relève des grévistes assurant le service minimum. Madame Hidalgo a dû être contente : on ne se bousculait pas dans les rues de la capitale. Mais Philippe Martinez, lui,  a salué la forte mobilisation de ses camarades. Il a vu double sans doute.

Lire la suite...
 
PMA : amorce de nouvelles réformes sociétales ? PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Septembre 2017 00:00

24.000 à Paris, dit la police. 60.000 dit la CGT. Les deux ont raison : les 36.000 de différence représentent des manifestants qui s’étaient écartés du cortège pour aller boire un coup ou pour assurer la relève des grévistes assurant le service minimum. Madame Hidalgo a dû être contente : on ne se bousculait pas dans les rues de la capitale. Mais Philippe Martinez, lui,  a salué la forte mobilisation de ses camarades. Il a vu double sans doute.

Pendant la campagne Emmanuel Macron avait clairement affirmé son opposition à la Gestation pour  autrui  (GPA). Mais il avait laissé entendre qu’il serait en faveur d’une PMA pour tous, en clair la possibilité légale pour une femme sans homme d’avoir un enfant : un enfant sans père, grâce à une « assistance » médicale. Cette réforme « sociétale » est aujourd’hui relancée par Marlène Schiappa, ce qui promet divisions et affrontements sans commune mesure avec ceux qu’a provoqués la loi travail.

Lire la suite...
 
Les cinq sous de l’APL PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Septembre 2017 00:00

L’APL est un feuilleton dont chaque épisode maintenant quotidien nous régale. Mais évidemment cette grande réforme n’affecte ni les causes du déséquilibre budgétaire ni les facteurs de la crise du logement et des loyers …

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 456

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres