Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Lettre hebdomadaire (40 numéros) qui est dans sa 31ème année : c’est le commentaire libéral de l’actualité économique, sociale et politique, en toute indépendance. C’est aussi une source d’information sur les idées de la liberté dans le monde entier. Editorial de Jacques Garello, chronique de conjoncture de Jean Yves Naudet, rubriques d’actualité, revue des livres, dossiers.

8 pages, Abonnement électronique (format pdf) 40 € (40 numéros par an)

Bulletin d'abonnement

Portait

Le fondateur de l’école autrichienne

Carl Menger est souvent associé à Stanley Jevons et Léon Walras comme l’un des piliers de la « révolution marginaliste » qui a fait rupture avec le classicisme anglais de Ricardo et Mill. Il est vrai qu’il cherche, comme ses contemporains, à rendre compte de la rationalité des choix individuels.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Pierre Bergé : la gauche caviar ? PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 11 Septembre 2017 00:00

C’est une des facettes de cette surprenante personnalité disparue vendredi dernier.

Homme d’affaires, mécène, industriel, homme de presse, mais aussi « celui qui incarnait pour beaucoup une certaine « gauche caviar » : tel est le tableau qui dépeint feu Pierre Bergé dans Les Echos de ce matin (11 septembre). Il faut absolument lire cet article pour connaître dans le détail l’édifiante biographie du défunt.

 

L’article rédigé par Véronique Richebois, Cécilia Delporte et Xavier Lecoeur, éclaire d’une lumière très crue le parcours de Pierre Bergé. Tout en gardant une certaine réserve, les auteurs font allusion à « la gauche caviar ». Caviar pour la fortune accumulée (parfois de manière contestable). Mais Gauche assurément, puisque Pierre Bergé, par le truchement de Jack Lang, a eu une influence certaine sur François Mitterrand, qu’il a accompagné dans ses dernières années. Pierre Bergé a d’ailleurs présidé la « Fondation Mitterrand » dès sa création. Il aurait persuadé Le Président de prendre ses distances avec Rocard et Jospin. Cependant les auteurs n’ont pas rappelé que Pierre Bergé a été l’un des tout premiers soutiens d’Emmanuel Macron, dont on peut être assuré qu’il n’appartient pas à la gauche caviar, puisqu’à ce qu’il dit il n’est pas de gauche (ni de droite).

 

 
More Articles :

» Protection de l’industrie vieillissante

Trump veut défendre la sidérurgie américaine : peine perdue, guerre perdue

» En marche sans bouger

Je suppose que vous avez réagi à l’annonce, vendredi dernier, de l’arrêt de la Cour de Cassation précisant que le conducteur d’un véhicule à l’arrêt, moteur arrêté, pouvait être poursuivi et condamné pour tenir son téléphone...

» 2018 : une obscure clarté

L’étoile des Rois Mages a fait toute la lumière sur l’histoire de l’humanité, elle a indiqué pour les siècles des siècles la voie de l’espoir, de la vérité et de la vie. Aurons-nous une Epiphanie au cours de cette année 2018 ?...

» Pourquoi les Français n’aiment pas les réformes

Jupiter est par nature olympien. Il devait donc s’adresser aux humains du haut du Parthénon. L’héroïsme politique s’exprime plus facilement à Athènes, aujourd’hui ville de Tsipras, symbole de la démocratie européenne.  

» Le héro auto-proclamé

« Nous devons renouer avec l’héroïsme politique » : la couverture du Point, déjà riche du portrait de notre Président, s’enlumine de cette phrase extraite de l’interview-fleuve donnée au bon peuple par Emmanuel Macron en cadeau de...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres