Commandez

Catalogue de la Sefel l www.libres.org

A l’occasion du bicentenaire d’Alexis de Tocqueville et de la 28ème Université d’Eté de la Nouvelle Economie (2005), l’ALEPS plaide pour le retour de la société civile :
« Beaucoup de nos contemporains ne font plus confiance à la société politique pour surmonter la crise économique, sociale et morale qui frappe le pays. Alors, ne serait-il pas temps de se tourner vers la société civile ? Mais où est-elle ? Que fait-elle ? Que pourrait-elle faire ? » Et aujourd’hui ?
 

55 pages, gratuit

Bulletin de commande

 

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Alexandria Book Library

Retour à la racine > Année 2009

Ethique et Médias
La nouvelle parution dans la remarquable collection dirigée par le professeur Jean-Yves Naudet, Ethique et Déontologie, est intitulée Ethique et Médias. L’ouvrage réunit l’ensemble des contributions apportées au colloque organisé un an plus tôt.
PDF Imprimer
Couverture du livre Ethique et Médias
Catégorie: Année 2009
Editeur: Ed. Librairie de l'Université d'Aix en Provence
Année: 2009
Visites: 5830
Avis des utilisateurs:  / 0
MauvaisExcellent 
Commentaire
Ecrit par Bogdan Calinescu

Traiter des médias n’est pas chose aisée. C’est toujours un sujet d’actualité et il est assez difficile de prendre du recul. A l’heure de l’Internet, c’est encore plus délicat car de nombreux médias sont présents sur la toile, certains sont d’ailleurs exclusivement en ligne. Les changements sont presque quotidiens. Néanmoins, les médias traditionnels ont gardé leur force et leur attrait. On cherche tous à être publié dans un grand journal ou à se faire inviter à une émission de débats à la télé. Les journalistes nous attirent et les médias nous fascinent. Tout cela pose un certain nombre de problèmes d’éthique, celle-ci étant considérée comme la science des principes de la morale.

Les participants au colloque qui s’est tenu en juin 2008, des professeurs universitaires, des journalistes, des juristes, des philosophes, des économistes et des hommes de l’Eglise, se sont penchés sur ces sujets en relevant d’abord les risque de dérapage dans les médias, les reportages de complaisance, la recherche du spectaculaire, l’importance des pressions économiques, etc… Jusqu’où doivent aller la liberté et la responsabilité sur Internet où il n’y a pas de limites à la création d’une Newsletter ou d’un Blog ?

La vision outre-Atlantique sur les problèmes d’éthique dans les médias est aussi abordée et comparée à celle européenne. Déjà, à la différence de la France, la carte de presse ne donne lieu à aucun avantage alors qu’en France les avantages fiscaux accordés aux journalistes sont loin d’être négligeables. Il existe une autre exception française, celle de décorer les journalistes avec des médailles d’Etat. La liste des journalistes qui ont reçu la Légion d’honneur de la part des politiques de gauche ou de droite est extrêmement longue. Dans le contexte nord-américain, les journalistes sont au service du public et de la démocratie avant d’être au service de leur employeur. Une autre différence est la relation avec l’Etat et ses administrations. Si, en France, les journalistes ont une admiration pour les politiques publiques et les représentants de l’Etat (un bon thème de colloque serait « les journalistes et l’Etat », en Amérique, ils sont toujours méfiants et à l’affût d’un sujet d’enquête. L’Etat est prétexte à des investigations et non pas objet de louanges. Qui plus est, les journalistes fautifs sont lourdement sanctionnés (ce qui est loin d’être le cas en France). Il suffit de se rappeler le cas de la vedette de télévision Dan Rather qui a été obligée de démissionner après avoir annoncé une fausse nouvelle concernant George W. Bush.

Où s’arrête la liberté de la presse ? Qu’est-ce qu’un travail de journaliste bien fait ? Jusqu’où peut-on critiquer les religions dans les médias ? Comment financer les médias afin d’éviter les pressions des industriels ? Le journaliste est-il au service du public ou au service de son employeur ? Voici juste quelques questions abordées dans cet ouvrage d’une remarquable richesse. Un ouvrage disponible sur http://www.aix-provence.com/f/ à lire sans modération.

Date d'insertion: Vendredi, 09 Octobre 2009 15:26

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres