Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait

Science économique, science du comportement 

Ludwig von Mises appartient à « l’école autrichienne d’économie » fondée par Carl Menger, dont il reprend les deux idées majeures : l’individualisme méthodologique (on ne peut comprendre l’économie qu’à partir des décisions prises par les individus), la subjectivité de la valeur (la valeur attribuée à un bien ou service varie avec chaque individu et chaque contexte).

Allant plus loin que son maître de Vienne, Mises fait de la science économique une branche de la « praxéologie », science de « l’agir humain » : comment les hommes se comportent-ils dans les choix qu’ils ont à faire dans la vie ? Obéissent-ils à une logique immuable et quantifiable (position des purs rationalistes et des inventeurs néo-classiques de l’homo oeconomicus) ? Sont-ils conditionnés par l’histoire (position des historicistes allemands qui entretiennent une violente querelle avec les économistes autrichiens) ? Ou sont-ils simplement guidés par ce qu’ils pensent être leur intérêt, compte tenu des multiples paramètres qui entrent dans leur calcul ? Ceci est la position des classiques libéraux depuis Adam Smith, c’est celle des économistes autrichiens.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Erreur
  • JDispatcher::register: Event handler not recognized.
Editorial

rtyrtyrt

Filtrer par titres     Affichage # 
# Titre de l'article Auteur Visites
1 Les propos d’Emmanuel Macron demain sur TF1 Jacques Garello 31518
2 Donner sa vie Jacques Garello 24790
3 Refroidis ou réchauffés ? Jacques Garello 16348
4 Du commerce international au libre-échange mondial Jacques Garello 33588
5 Quand une discrimination en chasse une autre Jacques Garello 28934
6 Cheminots et paysans : quelle réforme ? Jacques Garello 28642
7 Retour de l’ordre moral Jacques Garello 26618
8 Fin du modèle allemand ? Jacques Garello 29186
9 En marche sans bouger Jacques Garello 28931
10 La guerre économique n’aura pas lieu Jacques Garello 32361
11 L’Etat français : obèse et anémique Jacques Garello 19044
12 Immigration : droit, liberté et culture Jacques Garello 26413
13 2018 : une obscure clarté Jacques Garello 28649
14 L’avons-nous mérité ? Jacques Garello 23074
15 « C’était la France » Jacques Garello 5562
16 Avent : engagement pour une vie nouvelle Jacques Garello 22518
17 Le doux commerce Jacques Garello 33852
18 Les partis : piliers ou prédateurs de la démocratie ? Jacques Garello 24063
19 La voix de son maître Jacques Garello 26312
20 Harcèlement : plan d’urgence ou profonde conversion ? Jacques Garello 26079
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 32

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres