Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
La journée des trois attentats PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 01 Juillet 2015 00:00

Des terrorismes et des terroristes atypiques

 

 

Ce vendredi 26 juin aura été une journée bien sombre : Isère, Sousse, Koweit. Hier dans Saana, capitale du Yemen, une voiture piégée détruit un « nid de chiites » alliés aux insurgés Houthi qui contestent le pouvoir yéménite allié à l’Arabie Saoudite. Un point commun à toutes ces exactions : elles sont revendiquées par l’Etat Islamique.

Par nature, le terrorisme est toujours un crime contre l’humanité et il est malheureusement difficile de l’anéantir. La difficulté s’accroît dans les formes qu’il prend actuellement. Si une voiture piégée, arme hélas « classique », est en général une arme préparée par des équipes équipées et militarisées, les initiatives prises par des individus dont les attaches avec Daech sont inconnues ou difficiles à repérer laissent les forces de sécurité sans moyen de prévention ou de neutralisation. A Saint Quentin Valladier, Yassin Sahli peut invoquer pour sa défense une scène de ménage avec sa femme, ou un conflit du travail avec son employeur – et certaines radios nous ont même invités à mettre en doute la version djihadiste jusqu’à ce qu’on ait connaissance du message de victoire adressé aux « amis » syriens. Que faire contre ce barbare impossible à maîtriser ? Sur la plage de Sousse, le tueur se promène tranquillement au vu et au su de membres du personnel de l’hôtel, il est même suivi pendant près d’une demie heure par un groupe d’hommes et la police est incapable de l’arrêter, c’est un témoin qui l’abattra. Il est difficile de savoir si tous ces spectateurs étaient là pour neutraliser ou simplement observer Seifeddine Rezgui dans l’exécution de ses basses œuvres. Que faire contre ce barbare sans doute drogué que personne ne veut maîtriser ?

L’appareil d’Etat est réellement mal adapté à ces terroristes fanatisés et détraqués. Des entreprises de surveillance ou des milices seraient peut-être plus vigilantes et plus souples. Quant aux civils qui sont suivant le hasard témoins ou victimes, ils n’ont pas de grand recours en dehors de leur sang froid et de leur solidarité. Vivre avec le terrorisme est une épreuve que certains ont connue, ils s’en sont finalement accommodés. L’épreuve est pire quand n’importe qui est à la merci d’un fou. Mais le terrorisme n’atteint pas son but quand il trouve en face de lui une population courageuse et motivée, ancrée dans son goût pour la vie, pour les siens, pour ses valeurs.

 
More Articles :

» Retour de l’ordre moral

C’est la dernière idée force de la pensée unique : les histoires autour des agressions sexuelles sont signes d’un retour de l’ordre moral. L’idée envahit les médias, elle a pris une dimension nouvelle avec l’affaire Menuel...

» La chute de Raqqa

Le califat est détruit, mais l’imbroglio politique demeure

» Theresa May à Paris

Cherche-t-elle un allié pour un Brexit adouci ?

» Les Etats-Unis de retour au Moyen Orient

Mais que veut et que peut y faire Donald Trump ?

» Le terrorisme vise la Russie

L’attentat de St Pétersbourg serait l’œuvre d’un Kirghiz djihadiste