Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Ce livret destiné à des militants libéraux avait deux objectifs : d’une part, rappeler le contenu du contrat que des candidats libéraux devraient passer avec les électeurs, d’autre part, imaginer deux scénarios de l’alternance : la gauche reconduite en 2002 et en 2007, mais devenue libérale, ou la droite au pouvoir en 2002 et pour longtemps. En fait, la droite a gagné en 2002, mais le scénario « Thatcher » n’a jamais fonctionné, et la gauche reprend le pouvoir en 2012 !

21 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

La modernité de Bastiat

Les tout derniers développements de la science économique se trouvent entières dans l’œuvre de Bastiat : il a été précurseur de l’école du « public choice » (Buchanan), de l’analyse des institutions (Hayek), de la théorie des droits de propriété (Alchian, Demsetz).

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Revue des livres

Retour à la racine > Année 2010

Climat : et si la terre s’en sortait toute seule ?
Dans son ouvrage, Climat : et si la terre s’en sortait toute seule ?, Laurent Cabrol fait preuve d'une honnêteté et d'une lucidité (trop) rares chez les présentateurs météo.
PDF Imprimer
Couverture du livre Climat : et si la terre s’en sortait toute seule ?
Catégorie: Année 2010
Editeur: j'ai lu
N° du Catalogue: 5
Année: 2009
Visites: 7875
Avis des utilisateurs:  / 0
MauvaisExcellent 
Commentaire
Ecrit par Bogdan Calinescu

C’est le seul présentateur météo que vous devriez écouter. Avec lui, vous ne serez pas inondé de nouvelles catastrophiques des quatre coins du monde. Des catastrophes dues, bien entendu, au réchauffement climatique. Pour lui, ce réchauffement est ambigu. « L’Arctique se radoucit et fond, écrit-il justement dans le Préambule, l’Antarctique ne bouge presque pas. Première surprise ! Et ce n’est pas la dernière. Dans le passé, il y en a eu d’autres, et de taille… Entre l’an 900 et 1300, la France suffoquait, on a cueilli les fraises en janvier 1290…. ». Ensuite, ont suivi des périodes de grands froids. Et ainsi de suite. La planète « déconne » tout seule. Puis, le climat est plein d’incertitudes. On ne peut pas prévoir la météo exacte sur trois jours. Que dire alors de plusieurs centaines d’années ?

Laurent Cabrol considère que le réchauffement climatique constitue néanmoins une réalité. Mais qui en sont les responsables ? Avec beaucoup de pédagogie, il explique quels seraient les « acteurs » dont on ne parle presque jamais. D’abord, les océans qui ne sont pas statiques mais bougent de manière perpétuelle en véhiculant l’énergie absorbée. L’eau est pourvue d’inertie thermique, elle dégage de la chaleur. Les océans agissent clairement sur les climats des différents continents.

Ensuite, il y a les aérosols, ces particules qui flottent autour de nous. Ils ont une influence certaine sur le climat. Puis les nuages : ceux du bas sont plutôt refroidissants, ceux d’en haut sont plutôt réchauffants. Les pôles aussi ont une certains influence sur le climat. Mais il ne faut pas se tromper. « Tout au long de la vie terrestre, le climat n’a fait que changer. Les calottes glaciaires, les forages montrent depuis 800 000 ans une alternance de périodes chaudes et de périodes froides ».

Laurent Cabrol fait honneur aux « spécialistes » de la météo dans nos médias. Alors que sur TF 1, France 2 ou France 3, le présentateur (ou la présentatrice)  météo n’hésite pas à rappeler quotidiennement les « ravages du réchauffement climatique », Laurent Cabrol est le seul à ne pas tomber dans ce piège : « Je cherche les radios ou les télés qui émettent, ne serait-ce que quelques secondes, des réserves sur les infos qu’elles donnent à propos du réchauffement. Sur ce sujet, aussi aléatoire, imprécis, incertain, balbutiant, grave à la fois, où est l’esprit critique ? ». Ces propos sont remplis de mesure et  de bon  sens. Il a même eu la bonne idée de rassembler ses constats sur le climat dans ce petit ouvrage très clair et bien écrit. Le Monsieur Météo sur Europe 1 conteste la pensée unique et soutient que la Terre peut très bien s’en sortir toute seule comme elle l’a fait dans le passé.

Date d'insertion: Vendredi, 04 Juin 2010 10:04

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres