Commandez

Jacques Garello l www.libres.org

Lettre ouverte aux retraités actuels et futurs, cet opuscule est un véritable condensé de tout ce que Jacques Garello a écrit sur le sujet. A lire absolument si vous vous interrogez sur le futur du système des retraites par répartition.

130 pages, 12€

Bulletin de commande

Portait


Un Marx libéral ?

Les principaux éléments de l’économie marxiste se trouvent chez John Stuart Mill, qui a ajouté aux erreurs de Ricardo et Malthus dont il prend la suite.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Revue des livres

Retour à la racine > Année 2010

Freedom, Inc.
Parmi les solutions pour qu’une enterprise réussisse figure la liberté accordée aux employés de la gérer ensemble. Cette liberté est une réalité dans certaines entreprise comme le prouve cet ouvrage de Brian M. Carney et Isaac Getz.
PDF Imprimer
Couverture du livre Freedom, Inc.
Catégorie: Année 2010
Editeur: Crown Business
N° du Catalogue: 8
Année: 2009
Visites: 7081
Avis des utilisateurs:  / 0
MauvaisExcellent 
Commentaire
Ecrit par Bogdan Calinescu

Dans cet ouvrage extrêmement captivant, Isaac Getz, professeur à l’ESCP (Europe Business School),  et Brian M. Carney, membre du conseil éditorial du Wall Street Journal Europe, racontent la performance de trente entreprises dirigées par leurs employés. Des entreprises qui ont réussi à augmenter la productivité, les profits et le chiffre d’affaires. Et qui fonctionnent sur un mode de confiance réciproque et non-hiérarchique. Dans certains cas, les « dirigeants » - faut-il les appeler comme ça ? – étaient sur le point de déposer le bilan, dans d’autres, l’entreprise avait besoin d’un nouvel élan ou bien cherchait à se diversifier. Les domaines d’activités de ces entreprises libres sont très variés : de la compagnie d’assurances USAA au fabriquant de vins Sea Smoke Cellars en passant par la boîte de pub Richards Group. Ou  bien c’est une fonderie du nord de la France comme FAVI. A chaque fois, les employés ont eu la possibilité de prendre des initiatives et des risques et de les imposer à la Direction. 

Les managers n’ont pas un rôle de contrôle, mais sont des « leaders » au service des autres ; les symboles des privilèges de la hiérarchie ont été bannis : il n’y a pas, par exemple, de parking réservé pour la direction ou de bureau particulier pour les chefs ; les salariés sont tous traités avec les mêmes égards ; les salariés sont libres de décider de leurs actions dans leur périmètre de responsabilité. Leur fonction n’est plus imposée, ce sont eux qui la choisissent. Ils se débrouillent en faisant de leur mieux au poste qui leur convient. A eux de prouver ce qu’ils peuvent apporter à l’entreprise. Le PDG de la société 3M a déclaré un jour : « Si vous mettez des barrières autour de vos employés ils deviennent des moutons, Accordez-leur la liberté et l’entreprise marchera mieux ». L’entreprise complètement hiérarchisée, fermée et monotone c’est comme une administration. Elle ressemble à celle des films de Jacques Tati. 

Non, au sein de l’entreprise où règne la liberté plusieurs principes sont appliquées : Il faut arrêter d’imposer et commencer à écouter ; Le dirigeant doit avoir une vision de la société que est celle des employés ; Il faut arrêter de motiver les employés !, ce ne sont pas des enfants, ils doivent se motiver seuls ; Il faut être en alerte en permanence ! Ces principes sont universels mais chaque chef d’entreprise les applique en fonction des circonstances. 

Un des plus beaux exemples de réussite concerne l’entreprise GORE, connue pour ses textiles isolants. Les chiffres impressionnent : une croissance annuelle de 15% et un chiffre d’affaires de 2 Mds de dollars. Pourquoi ça a si bien marché, d’après les auteurs du livre ? Le slogan de Gore donne la réponse : « Make money and have fun! »

Cet essai est le résultat de plus quatre années de recherches. Des visites dans les entreprises, des rencontres avec les employeurs et les salariés, des interviews, tous les ingrédients sont réunis pour passionner le lecteur. Mais ce qui montre surtout cet ouvrage c’est que la liberté donne de très bons résultats au niveau des entreprises. Alors, pourquoi elle ne marcherait pas aussi bien au niveau des Etats ?

Date d'insertion: Lundi, 21 Juin 2010 10:24

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres