Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Si le libéralisme n’est pas assez attractif dans notre pays, c’est qu’il n’est pas connu. Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé.
Ce livret rétablit la vérité : non le libéralisme n’est pas la loi du plus fort, non la propriété n’est pas le vol, non l’intérêt personnel n’est pas l’égoïsme, non l’inégalité n’est pas l’injustice, etc. Au contraire, le libéralisme a une dimension éthique : c’est une doctrine de la dignité de la personne humaine et de l’harmonie sociale.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

Les sentiments, bases de la société

Charles Fourier a inspiré Proudhon, mais Marx l’a méprisé. Marx l’économiste rejettera avec violence les « utopies » des Français, construites en ignorance totale des lois de l’économie. Il est vrai que Fourier part du principe qu’une société ne peut être harmonieuse que si elle rencontre les sentiments des individus.

 

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Erreur
  • JDispatcher::register: Event handler not recognized.
Europe de l'Est, Europe de l'Ouest : Europe des libertés ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 01 Septembre 1990 14:28
XIIIème UNIVERSITE D'ETE
de la
NOUVELLE ECONOMIE
27 Août - 1 Septembre 1990
Aix-en-Provence
EUROPE DE L'EST, EUROPE DE L'OUEST :
EUROPE DES LIBERTES ?

Europe de l'Est et Europe de l'Ouest vont-elles se fondre dans une même Europe des Libertés ?
Donner son vrai sens aux événements de 1989 n'est pas facile. S'agit-il d'une révolution politique, déclenchée par l'échec de la planification, d'une formidable aspiration à la liberté individuelle et d'une totale remise en cause de l'Etat Providence, ou encore d'un profond renouveau des sentiments nationaux, de la spiritualité et d'un rejet du matérialisme ?
Peut-être tout cela à la fois.
Et à l'Ouest, que veut-on faire ? La CEE a-t-elle un avenir ? Les Occidentaux doivent-ils construire la "maison commune", se donner des institutions fédérales, ou se contenter d'une aide financière, ou encore élargir le grand marché à la dimension de l'Europe ouverte ?
Les contradictions sont apparentes. D'un côté on applaudit à la chute du mur de Berlin. Mais d'un autre côté on monte d'autres murs : les réflexes nationalistes sont vifs, les intérêts corporatistes puissants, le péril de la politique et de la bureaucratie toujours aussi grand.
Les intellectuels libéraux du monde entier -car toutes les nations sont concernées- confronteront durant une semaine leurs expériences, leurs analyses, et leurs pronostics. Chefs d'entreprises et hommes politiques diront leurs projets, leurs attentes et leurs craintes.
Les Eropéens sauront-ils saisir une chance historique d'en finir avec le "fatal conceit" et de progresser tous ensemble sur la route de la liberté ?

 

PROGRAMME DES JOURNEES
 

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres